Articles

Diplômé d’Ostépathie

Mon homme, qui avait fini ses études d’ostéopathie l’année dernière, devait rendre un mémoire pour valider son diplôme. Il avait rendu celui-ci juste avant l’été et avait appris qu’il était accepté au milieu du mois de juillet. Il ne lui restait plus que la soutenance à faire aujourd’hui.

Comme à son habitude il était plus que stressé avant de passer le grand oral qui se déroule normalement ainsi : 15 à 20 minutes où il parle seul de son mémoire et ensuite environ 30 minutes de questions du jury où il doit répondre.

Suite à sa demande insistante, je l’ai accompagné et j’ai pu assister à son grand examen. Après sa présentation d’un quart heure j’étais un peu sceptique, car il était très stressé sauf quand il ne lisait plus ses fiches. En voyant le jury, j’avais de plus en plus peur, car j’avais l’impression qu’il n’arrivait pas à les emmener avec lui. Puis vint le temps des questions et là j’avoue que j’ai été immédiatement soulagé. Quasiment aucune question (3, je crois) et un avis unanime du jury qui félicitait le travail et l’étude effectuée. Après 5 minutes de questions et de félicitations, ils le laissaient partir.

La directrice de l’école est ensuite allée voir les jurés pour leur faire signer le diplôme et a précisé à son retour qu’il recevrait par courrier le détail et qu’il avait une mention honorable.

C’est donc désormais officiel, mon homme est Ostéopathe D.O. après 6 années d’études.

Je fais une précision : aujourd’hui un grand débat est en cours dans la profession, car suite à un décret de loi du début de l’année (si je ne me trompe pas), ne sont désormais reconnues en France que les trois premières années d’études et qu’une partie des spécialités dans l’ostéopathie. Ainsi, aujourd’hui, en ne faisant que 3 ans d’études on peut être ostéopathe, mais on n’a pas le droit de faire la partie non vue (ce qui est logique). Sauf que, les ostéopathes qui ont fait 6 ans n’ont pas le droit de pratiquer ces spécialités supplémentaires, car non reconnues par l’état. Ils peuvent être poursuivis. La France est le seul pays d’Europe à procéder ainsi et un recours a été lancé auprès de la commission européenne.

Entre temps, des étudiants seront diplômés avec seulement 3 années d’études et quand dans plusieurs années, la position de la France sera contredite par la l’Europe, nous serons obligés de valider tous les diplômes donnés, même ceux en trois ans. C’est déjà ce qu’il s’était passé avec les Kinésithérapeutes. Il y aura ainsi de bons et de mauvais ostéopathes… Vive la France