Articles

Vive le salon de l’agriculture

Aujourd’hui je suis allé voir mon bébé dans l’après midi. Il habite prêt de la porte de Versailles où à lieu le salon de l’agriculture. Comme tous les ans, c’est un vrai capharnaüm au niveau de la circulation et surtout au niveau des places de parkings. Tout le monde se gare un peu partout et pas forcément où cela est autorisé. Bref, juste devant chez mon bébé, la rue est en sens unique et l’on peut s’y garer que d’un côté. Depuis que je vais là-bas, la police tolère le stationnement tous les soirs et les week-ends du côté du stationnement interdit. Ils ne mettent des pv que dans la journée de 8h à 19h en semaine. Aujourd’hui, lorsque je suis arrivé, une contractuelle était entrain de faire une demande d’enlèvement pour toute la rue, alors que précédemment, toutes ces voitures avaient déjà été verbalisées. En ressortant de chez mon bébé, trois dépanneuses étaient en action et avaient déjà vidées la moitié de la rue (environ une centaine de voitures).

Que la préfecture de police fasse appliquer la loi, je trouve ça normal ; mais que cela se passe comme ça et aussi brusquement je trouve ça un peu anormal. Cela fait trois ans que mon bébé vit ici et c’est la première qu’il voit cela. Je pense que la préfecture aurait pu se contenter d’un pv pour commencer et ensuite, enlever les voitures pour une prochaine fois comme la semaine prochaine. Mon bébé et moi savons que pour le salon de l’agriculture, la préfecture est beaucoup plus sévère mais de la à enlever toutes les voitures qui sont majoritairement parisiennes. Je trouve que c’est un peu abusé. D’autant plus qu’à trois semaines des élections, ce n’est pas forcément une bonne initiative.