Articles

Sabotage

Ce matin, comme hier, je devais aller chez un client Rue vieille du temple. Le meilleur moyen pour m’y rendre était le Vélib’. Je regarde sur Internet et je vois 12 vélos de disponibles à ma station. Cool.

J’arrive devant tous les vélos et, par réflex, car je me suis déjà fait avoir, je touche le pneu. Diantre !!! Il est dégonflé. J’essaie sur le deuxième, également dégonflé, le troisième, quatrième… Huitième. Je commence à désespérer. Je tombe enfin sur un vélo en état de marche. Je n’ai pas regardé les autres, mais les huit qui étaient inutilisables l’étaient les uns à côté des autres.

Il est clair que cela n’est pas un coup du hasard, mais bien de quelqu’un (s) qui voulait faire chier son monde.

J’ai quand même pu arriver à destination tout en me faufilant entre les voitures et en inspirant des tonnes et des tonnes de gaz d’échappement.

Pour revenir ce soir, opération identique. J’ai dû tourner un peu pour trouver des vélos de disponibles. Une fois que j’ai vu une petite lumière verte devant un vélo, je me suis précipité. Je le prends et hop !!! Plus de chaine !!! et rien à côté. Grrr ! Par chance, un nouveau vélo est arrivé en même temps.

Je tiens tout de même à tirer mon chapeau pour la gestion du système, car il fonctionne désormais beaucoup mieux qu’à son début.

Comme dirait l’autre : « Pourvu que ça dure »