Articles

Et si le Parti Socialiste commençait à revenir sur ses promesses.

Extrait du Projet Socialiste

 

 

 

 

 

 

 

 

Le candidat François Hollande, à peine investit, revient déjà sur l’une des propositions phare du projet socialiste de mai 2011. En effet, comme on peut le lire dans l’extrait présenté, l’âge légal de la retraite devait revenir à 60 ans. Le candidat socialiste avait même déclaré, le 8 septembre 2010 au journal de 20h de TF1, « le droit de pouvoir partir à 60 ans ».

Ou alors il y a cette vidéo où il annonce clairement que l’âge légal de la retraite peut très bien revenir à 60 ans pour tout le monde. Ceux qui n’auront pas cotisé assez auront un dégrèvement. Vidéo du 03 Octobre 2011.

Et puis il y  a celle-ci, où comme par hasard, cela a changé. Maintenant, seulement ceux qui auront cotisé toutes les anuités, pourront prendre leur retraite. Les autres devront attendre. Vidéo du 14 Décembre.

Partisans Socialistes, je vous conseille de bien suivre la campagne, pour ne pas avoir de mauvaise nouvelle le soir de l’élection et des fausses promesses. Cela a déjà commencé.

(Si les vidéos ne s’affichent pas actualisez la page)

Du courage

Comme vous l’avez peut-être entendu aux informations, Nicolas Sarkozy s’est déplacé ce matin pendant plusieurs heures dans un centre SNCF qui était à plus de 70 % en grève la semaine dernière.

Il est venu confirmer qu’il ne lâchera absolument pas sa position quant à l’alignement des régimes spéciaux à 40 ans de cotisations. En confrontation directe avec les syndicats et les syndiqués, il les a mis devant le fait accompli que leur espérance de vie a augmenté de 5 ans en 20 ans et que désormais s’ils veulent pouvoir toucher une retraite, ils doivent cotiser plus longtemps.

Confrontation musclée, mais aucun pas en arrière du président qui confirme que la réforme aura bien lieue.

Certes, je suis entièrement pour cette réforme, mais je crois que l’on peut saluer l’action du président qui va défendre lui-même ses idées alors que lors de gouvernements précédents ils intervenaient peu ou pas dans les conflits sociaux.