Articles

Au bout du chemin ou sur l’équateur…

Mesdames et Messieurs, et vous les enfants, nous sommes heureux de vous accueillir aujourd’hui dans le parc Disneyland.

Suite à mon précédent billet sur les musiques de Disney, j’ai eu la surprise d’apprendre que l’un de mes lecteurs n’avait jamais mis les pieds en ce monde merveilleux qu’est le parc Disneyland Resort Paris. Ni une, ni deux, je lui propose sur le champ de lui faire découvrir lors de son épopée parisienne de cette semaine. Il accepte avec grand plaisir.

Je commande via internet, deux places pour le vendredi 7 septembre. On ne peut plus reculer.

Nous nous retrouvons sur le trajet pour y aller et je constate qu’il est pire qu’un gosse. Il est tout excité et impatient de mettre ses pas dans ceux de Mickey.

Arrivé sur place à 10h10 et là, il est encore plus impatient que pendant le trajet. Le château se dessine au loin. Une fois le seuil franchi, il est aux anges.

On commence à faire le tour des attractions et là, à ma grande surprise, nous ne faisons quasiment jamais la queue. Au maximum, nous avons dû attendre 5 minutes sur les attractions. Les seuls moments où nous avons patienté, c’était pour prendre à boire ou à manger. Résultat : à 13h30, nous avions fait toutes les attractions majeures. Nous avons donc pu entreprendre un deuxième tour. Retour à Indiana Jones, puis Space Mountain, on admire la parade de 16h, on regarde la comédie musicale du Roi Lion, on se fait dévisager par Tigrou qui reste scotché sur nous pendant que son char avance…

À 18h, et après une séance de shopping, nous décidons enfin de prendre le chemin du retour. J’ai les jambes coupées et je suis claqué.

Pendant toute la journée, vous avez pu suivre en direct notre parcours grâce à Twitter.

Sans trop m’avancer, je pense que vous pourrez retrouver des photos du périple sur le site de Thanos dans les prochains jours…