Articles

Ségolène Royal pro Hezbollah ?

BEYROUTH (Reuters) – Ségolène Royal, qui a rencontré vendredi la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale libanaise, s’est livrée à un exercice délicat de dialogue avec un de ses membres, député du parti chiite pro-syrien Hezbollah.
La candidate présidentielle socialiste, qui a annoncé sa volonté « d’écouter tout le monde » lors de son voyage au Liban, a répondu à des interventions de députés de tous bords. Dix-sept membres de la commission étaient présents.
En réponse à un long exposé du député du Hezbollah Ali Ammar, qui a fustigé « la démence illimitée de l’administration américaine », Ségolène Royal a frôlé le faux-pas en affirmant qu' »il y a beaucoup de choses que vous dites que je partage », citant en premier exemple « l’analyse du rôle des Etats-Unis ».