Articles

Les annonces du soir : Google et Apple

Google Play LogoMoi, qui pour une fois ne pensais pas écrire un article à cette heure, je fus rattrapé par l’actualité, ce qui fait que je reprends la plume (ou le clavier). Rien de bien urgent si ce n’est que Google vient d’annoncer de manière totalement inattendue le changement de nom du « Market Android« . Désormais, il faudra vous habituer à appeler ceci « Google Play« . La firme de Mountain View explique que Google Play remplace de fait la boutique d’applications pour appareils portables Android Market, en l’additionnant de Google Music et Google eBookstore: « on peut trouver, déguster et faire partager ses musiques, films, livres et applications préférés sur le web et sur un téléphone ou une tablette sous Android », a expliqué le directeur du numérique chez Google, Jamie Rosenberg, sur le blog de la société.

« Google Play est entièrement basé sur l’informatique externalisée (cloud-based), de telle sorte que toute la musique, les films, les livres et les applications (achetés par un internaute) sont stockés en ligne, toujours accessibles, sans qu’on ait jamais besoin de s’inquiéter qu’on puisse les perdre ou qu’on doive les transférer », a ajouté M. Rosenberg.

Ce nouvel ensemble est créé pour devenir la plus grande librairie et la plus grande source de contenu au monde. Pour l’occasion, un choix d’applications est proposé en promotion à 0,49 €.

Enfin, pour moi il est évident que le choix de la date par Google n’est pas inopportun. Rappelons-nous que dans moins de  vingt-quatre heures, l’ennemie numéro 1, à savoir Apple, devrait annoncer officiellement la sortie de l’iPad 3 ou iPad HD.

Et si Google Music était 50% moins cher que iTunes

Voici le bandeau de l’email de Google Music que je viens de recevoir.

Je ne pense pas avoir besoin d’en rajouter beaucoup. Je rappelle juste pour l’information que sur iTunes, l’album est à 9,99€ et le morceau à 99 centimes. La guerre est définitivement déclaré entre les deux sociétés que sont Google et Apple. Ca me rappelle Free, qui de toute évidence va faire la même chose avec Free Mobile. Que va bien pouvoir répondre le leader mondial de la vente en ligne de musique ? Aucune idée. Peut être s’aligner ? Garder le bénéfice d’être loin devant en ne changeant rien ? Nous verrons bien. Ce qui est sûr, c’est que la concurrence  a du bon… surtout quand on est déjà sur Androïd…

Je pense que les procès contre les fabricants de Smartphones ne sont pas prêts de s’arrêter et que les Samsung, HTC et consorts vont encore s’en prendre plein la gueule.

PS : Je rappelle qu’officiellement le service n’est ouvert que pour les américains.