Articles

Droit d’auteur non respecté.

Grâce à 1loup qui m’a gentiment averti de ce dont je vais vous parlez, j’ai découvert que le blog : « L’homme est un concept » venait de publier une photo de moi sans mon autorisation. Cette photo est celle-ci :

Atypik - Gay - SIDA

J’avais publié ce montage le 1er décembre 2006 pour la journée de lutte contre le SIDA.

Quand j’ai vu cette photo, j’ai immédiatement laissé un commentaire sur le blog de ce style : « Je suis très flatté que vous utilisiez ma photo, mais je vous demande bien vouloir l’enlever, du fait que je ne vous ai pas autorisé à la publier ». Le seul souci est que chaque commentaire est modéré avant publication et d’autres commentaires ont été validés depuis, mais que le mien d’apparait toujours pas. J’ai donc envoyé un mail directement où le contenu était :

Je vous ai laissé il y a plus d’une heure un commentaire sur votre article http://tbiet.blogspot.com/2007/12/aids.html vous indiquant que cette photo m’appartenait et que vous n’aviez pas le droit de l’utiliser sans mon autorisation. Or, je constate que d’autres commentaires ont été validés depuis le mien et que la photo est toujours présente.
Je vous demande ainsi une dernière fois de retirer immédiatement cette photo de votre blog à la réception de ce mail, sans quoi, Google sera immédiatement averti de l’utilisation frauduleuse de contenu dont cette photo.

J’ai eu pour réponse : « recontacté moi le 02 janvier je n’ai pas internet étant au Brésil »

Chose à laquelle j’ai répondu : « Vous n’avez pas internet, mais publiez plein d’articles aujourd’hui, validez des commentaires, etc. Pour me répondre à l’email vous avez fait comment ? Par pigeon voyageur ?

Bref, vu que vous n’êtes pas disposé à faire le nécessaire, Google vient d’être averti d’utilisation sans droit d’auteur de nombreuses images sur votre blog, dont l’image dont je vous parle. »

C’est dommage d’en arrivé là et ce qui est surtout dommage c’est que dans aucun commentaire, il n’indique qu’il ne s’agit pas de lui et laisse croire à ses lecteurs que c’est bien lui.