Articles

J’habite à Barcelone

J'habite à BarceloneComme vous le savez pour la plupart, Choupinette et moi habitons à Barcelone depuis le 15 novembre 2012. C’est une ville merveilleuse où je voulais venir habiter il y a de cela 15 ans. Pourtant, quand Salim m’a demandé de venir y vivre il y a un peu moins d’un an, je ne voulais pas. J’étais bien à Montpellier et j’avais une bonne place chez Décathlon. Et puis à cette époque je n’étais plus du tout sûr de savoir si j’allais continuer mon chemin avec Salim ou seul.

Donc, quand il m’a demandé, je n’étais pas du tout emballé, sachant que cela ne faisait que quelques mois que nous venions d’aménager dans l’Hérault. Lui, au contraire, était à fond dans ce projet. Pour être honnête, le jour où nous devions partir pour visiter des appartements, j’ai failli ne pas rentrer à la maison. C’était le jour du Marathon de Montpellier. Le matin, il ne m’avait pas accompagné comme prévu, devant donc parcourir son relais en plus du mien. Ce ne fut pas bien grave à ce propos vu que j’avais une forme olympique et je courus 17 km au lieu de 6 prévus. Le soir, on devait prendre la voiture et dormir dans la capitale catalane. Mais voilà, je ne savais pas. Je ne voulais pas. Je me résous finalement à rentrer, énervé, car Salim m’avait lâché le matin, ne sachant toujours pas si je l’accompagnerai dans sa future vie barcelonaise.

Mais je ne lui dis rien.

Toute la journée du lendemain, on recherchait désespérément des agences immobilières. Mais il n’y avait rien. Et ce fut au moment de renoncer que nous passâmes juste devant une devanture emplie d’annonces. 30 minutes plus tard, on visitait ce qui deviendrait notre appartement. Il était splendide, en plein cœur de Barcelone, et pourtant je ne savais toujours pas. Je ne voulais pas. Doutant de la suite des choses.

Mais je ne lui dis rien.

Il entreprit d’ouvrir des comptes en banques à Barcelone à nos deux noms. Un dépôt d’argent fut donné pour bloquer l’appartement. Les choses se précisaient. Et pourtant je ne le sentais pas.

Mais je ne lui dis rien.

Il eût fallu attendre le chemin du retour vers Montpellier, pour que je commence à lui en parler. Enfin il me semble que ce fut à ce moment-là. Il tombait des nues. Le pauvre. Mais il sut me rassurer, me convaincre de nous.

Aujourd’hui, j’habite à Barcelone. Je suis heureux. Il a l’air heureux. Nous sommes donc heureux. Et j’ai envie d’en faire profiter tout le monde. C’est pour cela que je viens de créer un nouveau blog/site. Son objectif : parler de la vie sur place. Pas de ma vie, mais de la ville, des restaurants, des boites, des magasins, de l’actualité, des bons plans, etc.

Donc si vous souhaitez en connaitre davantage ça se passe ici : j’habite à Barcelone

! Barcelone nous voilà ¡

Qui peut se vanter d’avoir habité officiellement trois pays en une seule année ? Mon homme et moi, par exemple. La Belgique jusqu’en mars, la France jusqu’en octobre et l’Espagne depuis quelques jours. La descente vers le sud se poursuit pour nous amener dans la ville de Gaudí. Pour mon homme ce n’est qu’un simple retour, pour moi, une arrivée dans une ville que je connais depuis bientôt 13 ans. Que de souvenirs pour nous deux, que nous allons désormais partager.

Il faut avouer que nous commençons très bien. En seulement une semaine, nous avons atteint un degré de mal chance inatteignable. Pour résumer :

  • la voiture en fourrière le premier soir
  • les déménageurs qui arrivent à 18 heures au lieu de débutd’après midi.
  • les habitants de l’immeuble qui refusent tout passages de nos affaires par l’escalier, nous obligeant à passer par la fenêtre. Comme l’appartement est au 6e, il faudra un monte meuble que nous n’avons pas. Résultat des courses, les déménageurs ne peuvent rien faire et repartent avec nos affaires pour les laisser à une société espagnole qui doit revenir 3 jours plus tard. Résultat : pas de vêtement, de lit, rien !!!
  • Le jour où les espagnoles doivent venir, personne ne vient ! On les appelle pour s’entendre dire qu’aucune date ne leur a étécommuniquée. Ils ne pourront pas avant ce jeudi (aujourd’hui).
  • Aujourd’hui, Personne ! Comme hier c’étaitgrèvegénérale, cela a tout décalé. Ils viendront demain.
  • On a commandé une ligne de téléphone mobile, et là aussi plein de problèmes. Toujours rien pour le moment.
  • Pour internet, TV et téléphone fixe, là ce fut fait le jour prévu. Tout fonctionnait jusqu’à aujourd’hui ou le fixe ne marche plus. Panne générale du secteur. Il faut compter 24 à 48 heures… C’est notre seul moyen de communication avec tous les services où nous avons des problèmes… Bref, la merde.
  • Je garde le meilleur pour la fin. Dans la nuit de samedi à dimanche, à 3 heures du matin, je me réveille, incommodé par une odeur de brûlé. Je me dis qu’il doit y avoir un incendie pas loin. Comme nous n’avons pas d’affaires, nous dormons dans le salon. De là, j’aperçois de la luminosité dans le couloir. Merde, le feu doit être dans l’immeuble. Je fais un bon et me précipite vers la porte d’entrée. Sauf que sur le trajet je passe devant la cuisine et : HORREUR ! le feu est là ! Le chauffe-eau au gaz est entrain de flamber, les flammes lèchent le plafond et je me rends compte que tout l’appartement est rempli d’une fumée noire épaisse. Je me jette sur le premier torchon que je trouve (le seul que j’ai vu que les autres sont dans les camions) et je tente d’éteindre ce brasier. Mon cul, Oui ! le feu sort directement du conduit de gaz et rien à faire. Par chance, j’avais moi-même ouvert le robinet d’arrivée du gaz deux jours avant et je savais qu’il était à l’extérieur de l’appartement, dans la cage d’ascenseur, atteignable par la fenêtre de la cuisine. Je le coupe, et arrive enfin à tuer ce maudit feu. Résultat des courses, un appartement rempli de cendres, plus d’eau chaude, une cuisine noire, le peu de choses en présence dans l’appartement, intouchable avant une aspiration car si on passe un chiffon, les cendres se transforment en une sorte de peinture horrible. Heureusement le propriétaire a agit vite et nous a envoyé des ouvriers le mardi pour réparer. Ils ont dû percer un mur, ce qui nous a valu la visite des voisins pour nous insulter une fois de plus, nous disant qu’on avait pas l’autorisation. On les a renvoyés chez le proprio !

Voilà notre histoire d’une semaine ! Bon je vous rassure, à côté de ça il y a eu plein de bonnes choses, mon homme m’a offert un ordinateur portable SONY série T avec écran tactile pour pouvoir utiliser Windows 8, la même chose en ordinateur fixe tout en un. Je suis aux anges. Il a également acheté une TV 3D Samsung 60″, un rétroprojecteur 3D full HD… Ça pourrait être pire. On est également inscrit dans une superbe salle de fitness : Club Metropolitan. On va être tout beau pour notre croisière ATLANTIS dans les Caraïbes en février et pour celle de La Démence en juin…

Bon, je vous laisse, car demain, normalement, les déménageurs arrivent !

Des cartons, des cartons et encore des cartons…

Hier, je me suis levé à 8 heures pour réceptionner mes meubles et cartons. Deux déménageurs étaient là, et à nous trois cela nous a pris jusqu’à 20 h 30 pour tout décharger et entasser dans le nouvel appartement. Eux les mettaient sur le lift, et moi je réceptionnais et dispatchais ça dans l’appartement. Je peux vous dire que j’ai trouvé la journée longue. Ensuite, ils devaient remonter les meubles désassemblés à Bruxelles, mais, comme leurs collègues étaient intelligents, au lieu de mettre les pièces détachées dans un carton à part, ils ont tout mélangé avec le reste, rendant impossible le remontage de beaucoup de meubles. Il aurait fallu ouvrir chaque carton pour retrouver les pièces. Résultat : Un lit bancal et une méridienne sans pieds. Aujourd’hui, j’ai donc commencé à déballer tous les cartons, puis à trier et enfin ranger… J’en peux plus !!!!! Et demain matin, à 9 heures je commence mon nouveau boulot chez Décathlon ! Il est temps d’aller dormir.

Montpellier : J – 5

Nous voilà définitivement sans appartement à Bruxelles. Les meubles sont partis et l’appartement est tout vide. Nous les attendons pour dimanche 18 mars. Entre temps, il ne nous reste plus qu’à faire 1 000 km, un état des lieux et recevoir l’électroménager. Nous pourrons ensuite tout déballer et nous créer un petit nid douillet. Le plus dur est derrière nous. Il ne reste que le plus agréable : l’aménagement.

C’est la dernière !

Et bien cette fois, plus possibilité de reculer. C’est notre dernière nuit dans notre appartement bruxellois. Aujourd’hui, j’ai déjà passé ma journée à faire plein de cartons, de dérangement, et d’empilage de tout et n’importe quoi.

Demain, ce sera au tour des déménageurs de continuer cette tache pour finir de tout préparer. Il reste encore beaucoup de choses à faire pour que tout soit prêt pour le chargement qui aura lieu toute la journée de samedi.

Je vais de ce pas, retrouver Morphée et les siens, car la nuit va être courte.

Montpellier : J – 17

Ça se précise de plus en plus pour notre déménagement pour le soleil. Il ne reste plus que 10 jours avant que les déménageurs ne viennent emballer tous nos meubles. Jeudi 8 Mars, ils viendront à deux ou trois et se chargeront absolument de tout : Emballage, démontage, rangement dans les cartons, protection des objets fragiles, etc. Mon homme voulait absolument faire ainsi pour plusieurs raisons : la plus évidente est que ce n’est pas une partie de plaisir et que si quelqu’un d’autre peut le faire, ce sera avec plaisir; la seconde est aussi très importante, c’est que tout est sous garantit du début à la fin. Ainsi, si par malheur, un objet venait à être endommagé ou cassé, il serait remboursé.

Les déménageurs chargeront le tout le samedi 10 mars et nous les retrouverons sur Montpellier le Dimanche 18 mars pour le déchargement et l’installation dans notre nouvelle demeure… J’ai hâte d’y être.

Montpellier : J – 33

Une chose importante lors d’un déménagement, est l’aménagement du nouvel appartement. Il y a plusieurs choses à vérifier lors du choix du nouveau lieu. L’un des plus important, est la superficie. En effet, il faut s’assurer que tout pourra bien rentrer. En ce qui nous concerne, c’était un des points cruciaux car nous possédons beaucoup de meubles. S’en séparer ne serait pas chose facile, d’autant plus qu’ils ont une valeur pécuniaire importante. Les revendre serait chose difficile, car nous n’aurions pas voulu trop perdre sur leur valeur. Il fallait donc trouver chaussure à son pied.

Nous avons pour cela choisi un 70 m² tout neuf. J’ai eu accès au plan de masse. Ayant étudié l’architecture, il n’en fallait pas moins pour tout positionner. Tout est à l’échelle…

Cliquer une fois sur l’image pour l’agrandir et refaire la même chose sur la nouvelle page.

 

 

Montpellier : J – 34

J - 34Aujourd’hui, c’est signature du Bail d’habitation. Les choses s’officialisent donc. De plus, cela nous permet de planifier clairement le déménagement avec la date d’entrée dans le logement qui est donc le 16 Mars 2012.

Pour ce qui concerne Bruxelles, les déménageurs viendront le 8 Mars pour tout emballer et le 10 Mars pour charger. Nos objets arriveront le 18 Mars à Montpellier. S’en suivra le plus fastidieu : L’agencement du nouvel appartement.

Heureusement, nous avons un plan de masse qui va nous permettre de positionner chaque meuble avant d’arriver sur place. Nous gagnerons un temps certain. (C’est ce que j’espère)

Enfin, avec ce calendrier, il ne nous reste plus qu’à s’assurer que nos amis Belges et Français pourront bien nous héberger durant le transport.