Articles

Une journée au soleil

J’ai enfin pu profiter mardi de mon premier rayon de soleil sans être obligé de rester renfermer toute la journée. Après mon travail, je suis allé directement au Jardin du Luxembourg, qui se trouve à une station de bus de mon magasin, pour aller faire les plannings du mois de juin. Deux heures à travailler au soleil cela fait du bien. Je commençais à devenir blafard à force de rester tout le temps à l’abri des rayons UV. Je n’étais pas le seul et il faisait tellement chaud que j’en ai enlevé mon tee-shirt. Le résultat au bout de deux heures fut une petit coup de soleil sans gravite sur tout le devant. Le dos étant resté à l’ombre je suis complètement rouge d’un côté et toujours blanc de l’autre. Vers 17h, mon ange est venu me retrouver en sortant du sport et nous sommes allé faire un peu de shopping (enfin lui).

Nous sommes entrés pour la première fois chez Delaveine où il a découvert une partie de la collection qui lui plaisait. Après de multiples essayages nous nous sommes dirigés vers les caisses où un petit écriteau m’a tout de suite interpellé « Aucun remboursement n’est effectué et les produits sont échangé au prix du jour de l’échange ». Tout de suite cela m’a interpellé et nous avons interrogé la caissière sur la légalité de l’échange à un autre prix. Elle m’a répondu avec un grand sourire que tout était légal et que si cela ne me plaisait pas j’étais libre ne pas acheter. (Quel sens commercial). Elle passe les articles en caisse dont l’un n’avait pas le prix indiqué dessus. Elle demande à un (pseudo) vendeur qui lui répond, sans regarder, 29,90 €. C’est ce qu’elle nous facture immédiatement. Mon bébé surpris va vérifier et s’aperçois que les autres étaient à 19.90€. Obligé de changer, elle rectifie et nous annonce 54,9 pour 5 tee-shirts. (Pas très cher). Elle nous encaisse et nous fait un grand sourire du genre cassez vous vous me faites chier. Comme je ne l’avais pas vu nous donner le ticket de caisse, je lui demande où il est. Evidement, aucun ne nous avait été remis et elle nous répond que tous les produits ont une étiquette et que cela suffit. (Elle a enlevé tous les prix des articles lors du passage en caisse). Je lui réponds que légalement elle est obligée de nous fournir un ticket. Après 2 minutes, elle décide enfin à nous en donner un qu’elle vient d’écrire sur un bloc-notes de 8 sur 8 !!!! Stupéfait de leurs réactions et de la façon dont ils traitent leur clients, je vais faire une petite lettre à la DGCCRF…

Ensuite un petit tour dans un bar pour prendre un verre et puis direction l’UGC des Halles où nous sommes allés voir Troie.