Articles

Charlie, les étrangers et moi

Intouchable

Caricature de Mahomet

L’actualité est fournie ces derniers jours, non par des sujets qui vont aider les Français à vivre au jour le jour, mais par des sujets totalement anecdotiques dans la vie du Français de base.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On parle de la vidéo « L’innocence des musulmans » :

dont je trouve le contenu débile, la réalisation digne d’un débutant et l’histoire qui entoure le tournage (les acteurs n’avaient pas le script réel) odieux. Inutile de parler du message, les journaux le font assez bien. La réaction d’une quantité infime des musulmans montre qu’ils sont au-dessus de tout cela, et que cette vidéo aurait dû rester inconnue du grand public.

Mais ce qui me choque, moi, c’est cette réaction stupide de Charlie Hebdo, qui, sous couvert de la liberté d’expression, ressort une caricature du prophète. Vous me direz, mais Hervé, tu étais le premier à dire qu’il n’y avait rien de répréhensible, lorsque déjà, il y a quelques années, le même journal avait également sorti d’autres satires. Oui, c’est vrai, mais à l’époque, il n’y avait pas de précédent, il n’y avait pas déjà eu un embrasement, il n’y avait pas déjà des morts pour un blasphème. Dans le cas d’aujourd’hui, le journal savait déjà que certains musulmans étaient passés à l’acte et tués des innocents. Je trouve donc stupide et même inconscient d’attiser le feu, dans un seul but mercantile. Le journal a déjà eu ses bureaux de brûlé pour quoi ? Je suis pour la liberté d’expression, mais pas pour la provocation quand elle est déjà assez exacerbée par d’autres personnes. Je comprends les Musulmans qui sont choqués même si je relativise la chose. Ils ont une croyance qui leur impose des principes que je ne partage pas, avec lesquels je pense qu’ils pourraient accepter que d’autres personnes voient les choses sous un autre angle, il n’empêche que cela ne sert à rien de toujours tenter le diable. Et je vais encore plus loin. Charlie Hebdo ne se rend pas compte qu’il joue le jeu des racistes et antisémites. En provoquant de la sorte les musulmans, qui pour une infime partie vont répondre, le journal confirme que ces gens sont dangereux pour des personnes telles que Jean-Marie Le Pen ou sa fille.

Cette vidéo tombe à point nommé pour les détracteurs du vote des étrangers « non communautaire » en France dont je fais partie. En ce qui me concerne, ce refus n’a rien à voir avec l’origine de ces personnes que ce soit d’un point de vue religieux, ethnique ou culturel. Pour moi, c’est tout simplement le fait que j’ai vécu trois ans en Belgique et qu’après tout ce temps, j’étais incapable de voir, au niveau local, ce qui se passait. Même au niveau national, cela m’était difficile. Il faut dire qu’en Belgique les choses ne sont pas simples, certes ! Mais quoi qu’il en soit, pour moi, le droit de vote est un droit qui ne peut s’appliquer qu’au citoyen d’un pays, ayant fait le choix d’obtenir la nationalité du pays où il réside. Cela montre, une volonté forte d’accepter la culture du lieu où il a fait le choix de passer un moment de sa vie. Durant les débats sur l’identité nationale pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, je trouvais ça normal qu’on veuille que celui qui faisait la demande de naturalisation, connaisse un minimum la culture française, son histoire, ses valeurs, sa culture et surtout sa langue. Pour moi, c’est le préalable à tout droit de vote, et voir même à certains autres droits (sociaux par exemple). Loin de moi l’idée que ces personnes ne seraient pas assez biens, intelligentes ou autre pour voter. Cette question est tellement cruciale, à mon sens, qu’elle impose un référendum.