Articles

Benoît XVI mort… Et après ?

Sa Sainteté Benoît XVI, Pape émériteDepuis ce 28 février 2013 à 20 h, Benoît XVI est donc devenu Sa Sainteté Benoît XVI, Pape émérite. Il se repose donc depuis deux jours, regarde la télévision, joue du piano, dit des bréviaires et se promène vers 16 heures. Mais il viendra un jour où il s’endormira définitivement, rejoignant Dieu bien qu’il se fût résigné. Dieu le pardonnera, et il reposera en paix.

Et donc, Benoît XVI mort, il faudrait organiser ses funérailles. Mais celles-ci prendraient une dimension bien particulière. En effet, le futur Pape serait probablement déjà entré en fonction et officierait depuis des semaines, des mois ou des années. Il serait donc obligé de célébrer les cérémonies pour Benoît XVI, faisant de ce dernier un des rares a obtenir ce privilège. Je lis déjà les titres des journaux : « Le Pape enterre le Pape ». Rien de bien sensationnel dans tout cela, mais une symbolique forte.

Ce qui deviendrait exceptionnel, c’est le cas où, malheureusement, le futur Pape décèderait avant Benoît XVI. Le Vatican serait dans une situation incongrue, demandant probablement au Pape émérite s’il veut bien assurer le service funéraire alors qu’il n’aurait plus aucune fonction officielle. Devrait-il accepter ? Le pourrait-il du point de vue de sa santé ? Bien des tourments auxquels le Saint-Siège espère probablement ne pas avoir à penser et sur lesquels, aucun processus n’est probablement étudié.

Quoi qu’il en soit, Joseph Ratzinger, aura marqué son passage comme Pape, et nous devrons attendre sa mort pour voir jusqu’à quel point.

 

La renonciation de Benoît XVI.

Le Pape Benoît XVI renonce

« C’est finalement par son départ qu’il sera révolutionnaire. » Christophe Barbier — L’Express

Je crois que je ne pourrais pas mieux m’exprimer sur ce sujet. Il faut dire que Jean-Paul II avait mis la barre très haute, et qu’y succéder dut être compliqué. Mais prendre cette décision, à l’encontre de l’ordre établi, à l’encontre de tout ce que les fidèles pouvaient attendre de leur guide spirituel est probablement une des preuves de la grande intelligence de ce Pape. Malgré ce que fut sa vie, sa jeunesse, on ne peut que lui reconnaître ce choix. Espérons que son successeur fasse preuve d’un peu plus de modernité et que l’Église Chrétienne sache avancer.