Articles

Une semaine avec Coco !

Ah ah ! Il l’attendait avec impatience cette semaine de vacances chez Tonton Hervé et Salim, et d’après ce que j’en sais, il fut bien content de celle-ci ! J’ai récupéré mon neveu le 23 août à Issoudun où il était venu nous aider lors de l’opération « Forêt Vierge ». Nous prîmes la route du Sud vers Montpellier en passant par le magnifique viaduc de Millau puis nous rejoignîmes la capitale catalane pour une semaine de folie ! Quel programme pour ces 7 jours ? Plage, musée, parc d’attractions et vélo ! Au final, ce sera un peu différent, car le climat ne fut pas propice à tout ceci.

Samedi 24 août

Il fait beau et chaud. C’est le temps idéal pour aller tremper ses orteils dans la Mer Méditerranée. Nous partons donc pour la plage de la Barcelonetta en bus (cf. photo ci-dessous). Il est prévu que nous retrouvions un couple d’amis autochtone. Nous nous installons assez facilement et commençons la baignade. L’eau est à 26 °C. Un régal ! Mia et Carlos nous rejoignent alors et une partie de tennis de plage débute. Coco s’en sort à merveille bien qu’il prétendait ne pas savoir y jouer ! Vers 18h30, direction le Chiringuito de Mar Bella pour un verre et une glace bien mérités.

Coco

On vote pour MOI ! Et ça c’est tous les jours

Gay

C’est bientôt le Circuit Festival à Barcelone et Choupinette et moi aimerions bien aller à une ou deux soirées. Mais les entrées sont prohibitives. Alors, j’ai décidé de participer à un concours pour tenter de gagner des entrées. Et pour cela j’ai besoin de VOUS !

Il faudrait voter pour moi. Pour le faire, rien de plus simple, suivez ce lien et cliquer sur le bouton « VOTAR ». Et vous faites ça TOUS LES JOURS !

http://bit.ly/134lzhP

Hervé Gay - Atypik revient - www.atypikrevient.fr

Gay

Cette photo date de la Glam As You… Ça ne nous rajeunit pas !

Ça fait du bien…

DSC_0155… De recevoir sa famille une petite semaine chez soi. Eh oui, mon frère me rend visite avec sa copine depuis la semaine dernière. Ça nous a permis, à Choupinette et moi, de visiter un peu plus Barcelone en leur compagnie. J’ai redécouvert des lieux, découvert d’autres et cela me confirme dans l’idée que Barcelone est une ville magnifique. Entre le climat, l’architecture, la gastronomie, la mentalité des Espagnoles et la proximité avec la France, c’est le paradis sur Terre.

Ça me permet de vous rappeler que vous pouvez en savoir d’avantage sur cette ville en lisant mon autre Blog : « J’habite à Barcelone« .

Les « Gaucho’s » sont même à Barcelone ! Aux secours !

Argentine

Je pourrais dire que j’ai quitté la France pour fuir le président François Hollande et le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Oui, parce qu’il a toujours été clair que je ne les porte pas dans mon cœur. L’actualité me confortant dans mes idées, je ne regrette en rien mon bord politique.

Je pourrais dire que j’ai quitté la France pour la politique fiscale que tente de faire passer la gauche. Certes, elle n’y arrive pas et s’embourbe un peu plus chaque jour dans des affaires de plus en plus douteuses, à en rendre jaloux les élus de droite qui, pourtant, ont toujours été les premiers à ce niveau. Quoique, les affaires Jean-Christophe Mitterrand et Urba avaient déjà mis la barre très haute.

Je pourrais dire que j’ai quitté la France à cause des Gauchos qui sont hermétiques à toute idée différente de la leur et qui m’ont valu des centaines et centaines de commentaires d’insulte sur mon premier blog atypik.net. D’ailleurs bientôt ces archives seront de nouveau en ligne… Que de souvenirs. Mais le pire, dans l’histoire, c’est que les Gauchos sont également à Barcelone. Regardez ce qu’il y a pas très loin de chez moi. Et en plus, ils s’affichent en gros ! Ils revendiquent leur présence !

Ils sont bien essayés de noyer le poisson en faisant croire qu’il s’agissait d’un restaurant Argentin mais je ne suis pas dupe ! Et bien pour les emmerder, j’irai manger à leur table, juste pour les narguer. Je poserai ma carte de l’UMP sur la table. Ah Ah ! C’est la guerre !

Lol.

Bon, pour ceux que ça intéresse, les Gauchos sont des gardiens de troupeaux en Amérique Latine.

J’habite à Barcelone

J'habite à BarceloneComme vous le savez pour la plupart, Choupinette et moi habitons à Barcelone depuis le 15 novembre 2012. C’est une ville merveilleuse où je voulais venir habiter il y a de cela 15 ans. Pourtant, quand Salim m’a demandé de venir y vivre il y a un peu moins d’un an, je ne voulais pas. J’étais bien à Montpellier et j’avais une bonne place chez Décathlon. Et puis à cette époque je n’étais plus du tout sûr de savoir si j’allais continuer mon chemin avec Salim ou seul.

Donc, quand il m’a demandé, je n’étais pas du tout emballé, sachant que cela ne faisait que quelques mois que nous venions d’aménager dans l’Hérault. Lui, au contraire, était à fond dans ce projet. Pour être honnête, le jour où nous devions partir pour visiter des appartements, j’ai failli ne pas rentrer à la maison. C’était le jour du Marathon de Montpellier. Le matin, il ne m’avait pas accompagné comme prévu, devant donc parcourir son relais en plus du mien. Ce ne fut pas bien grave à ce propos vu que j’avais une forme olympique et je courus 17 km au lieu de 6 prévus. Le soir, on devait prendre la voiture et dormir dans la capitale catalane. Mais voilà, je ne savais pas. Je ne voulais pas. Je me résous finalement à rentrer, énervé, car Salim m’avait lâché le matin, ne sachant toujours pas si je l’accompagnerai dans sa future vie barcelonaise.

Mais je ne lui dis rien.

Toute la journée du lendemain, on recherchait désespérément des agences immobilières. Mais il n’y avait rien. Et ce fut au moment de renoncer que nous passâmes juste devant une devanture emplie d’annonces. 30 minutes plus tard, on visitait ce qui deviendrait notre appartement. Il était splendide, en plein cœur de Barcelone, et pourtant je ne savais toujours pas. Je ne voulais pas. Doutant de la suite des choses.

Mais je ne lui dis rien.

Il entreprit d’ouvrir des comptes en banques à Barcelone à nos deux noms. Un dépôt d’argent fut donné pour bloquer l’appartement. Les choses se précisaient. Et pourtant je ne le sentais pas.

Mais je ne lui dis rien.

Il eût fallu attendre le chemin du retour vers Montpellier, pour que je commence à lui en parler. Enfin il me semble que ce fut à ce moment-là. Il tombait des nues. Le pauvre. Mais il sut me rassurer, me convaincre de nous.

Aujourd’hui, j’habite à Barcelone. Je suis heureux. Il a l’air heureux. Nous sommes donc heureux. Et j’ai envie d’en faire profiter tout le monde. C’est pour cela que je viens de créer un nouveau blog/site. Son objectif : parler de la vie sur place. Pas de ma vie, mais de la ville, des restaurants, des boites, des magasins, de l’actualité, des bons plans, etc.

Donc si vous souhaitez en connaitre davantage ça se passe ici : j’habite à Barcelone

Vous en pensez quoi du nouvel Atypik ?

Plus clair, plus coloré, plus simple, sont les 3 objectifs que je m’étais fixés. J’espère que le résultat vous séduira. J’attends vos commentaires pour les choses à améliorer.

La bannière est à l’effigie de notre nouvelle vie à Barcelone. Il s’agit du Parc Güell, haut lieu de l’architecture d’Antoni Gaudí.

La photo montre une toute petite partie du mur entourant la terrasse se trouvant au centre du parc. Une vue splendide s’ouvre depuis celle-ci sur la Ville de Barcelone en contrebas. Pour chaque touriste venant dans la capitale catalane, c’est un lieu incontournable. Pour vous donner envie, je vous mets les photos prises le 31 décembre 2012.

Balade à vélo avec Salim, Patrice et moi.

Petite promenade à vélo


EveryTrail – Find trail maps for California and beyond

Notre expédition du matin en VTT

Tibidabo


EveryTrail – Find hiking trails in California and beyond

Nous sommes inscrits dans un club de fitness, le Metropolitan Balmes, où nous essayons de nous rendre plusieurs fois par semaine. Dans le milieu de cette dernière, nous avons vu qu’une sortie VTT aurait lieu ce samedi matin. Nous décidâmes donc de nous y inscrire. Il était indiqué « niveau facile ». Cela nous correspondait à priori. Ce matin, nous fûmes les premiers au lieu de rendez-vous, « Carretera de les Aigües », juste à côté du Tibidabo. Tout le monde arriva ensuite. Nous devions être une dizaine, à priori tous plus vieux que nous. Et c’est là que les choses sérieuses commencèrent. 200 m de dénivelés en 2,7 km, juste pour se mettre en jambe. Et force était de constater que nous ne les avions pas, les jambes, ni l’endurance d’ailleurs. Puis vint une partie beaucoup plus facile vu qu’il s’agissait de descendre toute cette montagne. 8 km où le dénivelé négatif fut de 340 m. Petite descente tranquille qui laissait présager le pire : tout remonter ! 9 km de montée pour passer de 146 m à 509 m d’altitude. Et là, ce fut juste une catastrophe sur les 5 derniers km. Mais l’effort en valait la peine. Arrivée en haut, au pied de la Torre de Collserola, une vue magnifique de tout Barcelone.

Au final, nous sommes sortis de là exténué, ne sentant plus nos jambes, les poumons en lambeaux, mais avec ce plaisir de s’être dépassé. À plusieurs reprises, les autres durent nous attendre, mais ce fut un superbe moment que j’espère bien refaire, mieux préparé.

Nous étions là par la pensée – Mariage pour tous

Crédit Photo : Bao Nguyen

Défilé du 27 janvier 2013 en faveur du mariage pour tous.

Salim et moi aurions voulu participer à la grande manifestation pour le mariage pour tous, mais malheureusement, c’était un peu trop loin pour nous. Aucune manifestation n’avait lieu à Barcelone. Il y en avait bien une en Espagne, mais elle se déroulait à Madrid. Ce qui n’était pas plus près de nous. Même si ce défilé avait une valeur symbolique et non destinée à faire plier le gouvernement, il me semblait important de se mobiliser. Vous l’avez fait pour nous et je vous en remercie. Il ne reste plus qu’à attendre le début des débats qui doivent débuter ce mardi à l’Assemblée Nationale et se terminer le 10 février. Dommage que Frigide Barjot ne soit pas député, on aurait bien rigolé.

 

 

Je laisse la conclusion à Karl Zéro (beau-frère de Frigide Barjot) sur Europe 1, le 22/01/2013 :

« Karl Zéro : Elle est piquée, elle voulait être une star
Laurent Ruquier : vous êtes en train d’accuser votre belle-sœur d’opportunisme ?
Karl Zéro : ben attendez, c’est une évidence pour tout le monde, non ?
Laurent Ruquier : vous êtes quand même, comme elle, contre le mariage pour tous ?
Karl Zéro : ha non, pas du tout. Moi, je suis catholique aussi, mais contrairement à elle, j’ai lu les Évangiles et Jésus dit un truc très simple : “Il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu”. Or là, il est question du mariage civil, donc il s’agit de César et pas de Dieu. »

! Barcelone nous voilà ¡

Qui peut se vanter d’avoir habité officiellement trois pays en une seule année ? Mon homme et moi, par exemple. La Belgique jusqu’en mars, la France jusqu’en octobre et l’Espagne depuis quelques jours. La descente vers le sud se poursuit pour nous amener dans la ville de Gaudí. Pour mon homme ce n’est qu’un simple retour, pour moi, une arrivée dans une ville que je connais depuis bientôt 13 ans. Que de souvenirs pour nous deux, que nous allons désormais partager.

Il faut avouer que nous commençons très bien. En seulement une semaine, nous avons atteint un degré de mal chance inatteignable. Pour résumer :

  • la voiture en fourrière le premier soir
  • les déménageurs qui arrivent à 18 heures au lieu de débutd’après midi.
  • les habitants de l’immeuble qui refusent tout passages de nos affaires par l’escalier, nous obligeant à passer par la fenêtre. Comme l’appartement est au 6e, il faudra un monte meuble que nous n’avons pas. Résultat des courses, les déménageurs ne peuvent rien faire et repartent avec nos affaires pour les laisser à une société espagnole qui doit revenir 3 jours plus tard. Résultat : pas de vêtement, de lit, rien !!!
  • Le jour où les espagnoles doivent venir, personne ne vient ! On les appelle pour s’entendre dire qu’aucune date ne leur a étécommuniquée. Ils ne pourront pas avant ce jeudi (aujourd’hui).
  • Aujourd’hui, Personne ! Comme hier c’étaitgrèvegénérale, cela a tout décalé. Ils viendront demain.
  • On a commandé une ligne de téléphone mobile, et là aussi plein de problèmes. Toujours rien pour le moment.
  • Pour internet, TV et téléphone fixe, là ce fut fait le jour prévu. Tout fonctionnait jusqu’à aujourd’hui ou le fixe ne marche plus. Panne générale du secteur. Il faut compter 24 à 48 heures… C’est notre seul moyen de communication avec tous les services où nous avons des problèmes… Bref, la merde.
  • Je garde le meilleur pour la fin. Dans la nuit de samedi à dimanche, à 3 heures du matin, je me réveille, incommodé par une odeur de brûlé. Je me dis qu’il doit y avoir un incendie pas loin. Comme nous n’avons pas d’affaires, nous dormons dans le salon. De là, j’aperçois de la luminosité dans le couloir. Merde, le feu doit être dans l’immeuble. Je fais un bon et me précipite vers la porte d’entrée. Sauf que sur le trajet je passe devant la cuisine et : HORREUR ! le feu est là ! Le chauffe-eau au gaz est entrain de flamber, les flammes lèchent le plafond et je me rends compte que tout l’appartement est rempli d’une fumée noire épaisse. Je me jette sur le premier torchon que je trouve (le seul que j’ai vu que les autres sont dans les camions) et je tente d’éteindre ce brasier. Mon cul, Oui ! le feu sort directement du conduit de gaz et rien à faire. Par chance, j’avais moi-même ouvert le robinet d’arrivée du gaz deux jours avant et je savais qu’il était à l’extérieur de l’appartement, dans la cage d’ascenseur, atteignable par la fenêtre de la cuisine. Je le coupe, et arrive enfin à tuer ce maudit feu. Résultat des courses, un appartement rempli de cendres, plus d’eau chaude, une cuisine noire, le peu de choses en présence dans l’appartement, intouchable avant une aspiration car si on passe un chiffon, les cendres se transforment en une sorte de peinture horrible. Heureusement le propriétaire a agit vite et nous a envoyé des ouvriers le mardi pour réparer. Ils ont dû percer un mur, ce qui nous a valu la visite des voisins pour nous insulter une fois de plus, nous disant qu’on avait pas l’autorisation. On les a renvoyés chez le proprio !

Voilà notre histoire d’une semaine ! Bon je vous rassure, à côté de ça il y a eu plein de bonnes choses, mon homme m’a offert un ordinateur portable SONY série T avec écran tactile pour pouvoir utiliser Windows 8, la même chose en ordinateur fixe tout en un. Je suis aux anges. Il a également acheté une TV 3D Samsung 60″, un rétroprojecteur 3D full HD… Ça pourrait être pire. On est également inscrit dans une superbe salle de fitness : Club Metropolitan. On va être tout beau pour notre croisière ATLANTIS dans les Caraïbes en février et pour celle de La Démence en juin…

Bon, je vous laisse, car demain, normalement, les déménageurs arrivent !