Articles

«Oui ! à la liberté de penser» «Non ! au terrorisme des [Anonymous]»

logo

En lisant les informations à l’instant même, j’apprends que les [Anonymous], en représailles à l’interpellation de 3 supposés «hackers» ont publié sur internet les coordonnées privées de 541 gardiens de la paix (Nom, prénom, numéro de téléphone portable, mot de passe professionnel, départements d’affectations).
Ont-ils, ne serait-ce qu’une seconde, réfléchis à la gravité de leur acte et aux conséquences que cela pourrait avoir ? À priori, NON. Qui’ils dénoncent des choix politiques, c’est leur droit, qu’ils s’insurgent, à tord, de la fermeture de sites comme megaupload et prônent un meilleur système, ok, mais qu’ils exposent 521 familles innocentes à des menaces, voir même a un certain danger (le monde est tellement  emplit de fous), cela s’appelle de l’irresponsabilité.
Que quelqu’un m’explique ce que ces pauvres gens ont fait pour être montrées du doigt ainsi. Leur seul défaut : être policier. C’est très grave car on attaque des gens pour ce  qu’ils représentent et non parce qu’ils sont coupables de quelque chose. On est a la frontière de ce que peut être l’antisémitisme, la xénophobie, l’homophobie, etc.
Par cet acte, les [Anonymous] viennent de franchir, à mon sens, une limite qui les discrédite de manière définitive aux yeux du monde. C’est un acte de guerre pur et simple lancé contre les institutions, les lois et toute forme d’autorité. Comme ce n’est pas un pays qui est derrière tout cela, mais bien une nébuleuse mondiale, il y a lieu de parler de terrorisme.
Preuve en est, un attentat terroriste frappe majoritairement des populations civiles innocentes dans le but de choquer l’opinion publique. C’est réussi en ce qui me concerne. Ne venez pas vous plaindre des conséquences qu’auront vos actions.