Et boum ! À 55 km/h

Ce qui devait arriver arriva ! Avec Choupinette, nous faisons du vélo sur route comme les coureurs du Tour de France. Certes, nos parcours sont plus simples et ne justifient pas qu’on se dope, mais nous pouvons tout de même atteindre les 60 km/h… J’avoue, c’est en descente. Aujourd’hui, nous étions partis pour effectuer notre parcours habituel d’un peu plus de 30 km, en montant au Tibidabo et à Montjuic. Sauf que lors de la première descente, je n’ai, comme qui dirait, pas réussi à freiner comme je l’aurais souhaité. Ma roue arrière s’est bloquée, a logiquement dérapé, puis chassée, rendant mon vélo difficilement dirigeable. Le virage arrivant, je n’avais plus le choix que d’aller tout droit. Malheureusement pour moi, à cet endroit, des bites m’attendaient dans le virage, m’obligeant à tenter de passer entre… À 55 km/h, c’est compliqué, surtout quand on n’arrive pas perpendiculairement à leur implantation… J’ai failli réussir ! Sauf que mon guidon était trop bas et à toucher, me catapultant instantanément 2 mètres plus loin. Roulé-boulé… Heureusement, à cet endroit, il y avait un talus et pas un ravin… Le vélo n’avait rien. Juste quelques égratignures et un pouce droit qui me fait très mal…

Grâce à Runkeeper, application que j’utilise pour enregistrer mes « performances », on voit très bien la décélération de 55 à 0 km/h…

Nos vacances à Tignes

Après plus de quatre ans, j’ai enfin rechaussé des skis. La semaine dernière à Tignes fut placée sous le signe de la glisse, et de la neige. Surtout de la neige ! Oui parce qu’il faut bien avouer que le climat ne fut pas au beau fixe. Hormis la journée de mercredi où le soleil fut radieux, le reste du temps fut neigeux. Une petite neige ininterrompue de dimanche à mardi, et de grosses chutes de jeudi à samedi ! Une visibilité plus que mauvaise, et trop de poudreuse en fin de semaine. Mais j’ai tenu bon et j’ai skié tous les jours sauf le dernier.

Choupinette eût un peu plus de mal à se motiver. IL faut avouer qu’il était un peu malade durant la semaine. Mais la journée de beau temps, il en a bien profité. Je vous laisse d’ailleurs, admirer ses prouesses sur les vidéos ci-dessous. (en cours d’upload)

Plus que quelques jours…

Ski - Menuires 2006Trop content que cette semaine se termine. Car la semaine qui arrive s’annonce très cool.

  • Vendredi 22 mars : Choupinette et moi déposons les deux terreurs (nos chiens) chez ma tante, puis direction La Grande-Motte pour aller voir Lynda Lemay en concert. Juste après le spectacle, on file sur Nîmes pour rejoindre Patrice.
  • Samedi 23 mars : Direction Tignes pour une semaine de ski à l’European Snow PrideÇa va faire 5 ans que je n’ai pas mis les pieds sur une piste de ski. Ça promet.
  • Samedi 30 mars : Retour sur le plancher des vaches et direction le Berry pour un week-end en famille
  • Dimanche 31 mars : Repas de famille « généalogique ». On en fait un tous les deux ou trois ans en ajoutant à chaque fois les nouvelles branches découvertes…
  • Lundi 1er avril : retour à Barcelone avec un arrêt pour récupérer les chiens.

Tout ça en voiture ma bonne dame. Et c’est bibi qui conduit. Faut dire que j’adore ça même si le retour du ski me fait un peu peur. Pas loin de 2400 km tout de même. Mais c’est pour la bonne cause.

Balade à vélo avec Salim, Patrice et moi.

Petite promenade à vélo


EveryTrail – Find trail maps for California and beyond

Notre expédition du matin en VTT

Tibidabo


EveryTrail – Find hiking trails in California and beyond

Nous sommes inscrits dans un club de fitness, le Metropolitan Balmes, où nous essayons de nous rendre plusieurs fois par semaine. Dans le milieu de cette dernière, nous avons vu qu’une sortie VTT aurait lieu ce samedi matin. Nous décidâmes donc de nous y inscrire. Il était indiqué « niveau facile ». Cela nous correspondait à priori. Ce matin, nous fûmes les premiers au lieu de rendez-vous, « Carretera de les Aigües », juste à côté du Tibidabo. Tout le monde arriva ensuite. Nous devions être une dizaine, à priori tous plus vieux que nous. Et c’est là que les choses sérieuses commencèrent. 200 m de dénivelés en 2,7 km, juste pour se mettre en jambe. Et force était de constater que nous ne les avions pas, les jambes, ni l’endurance d’ailleurs. Puis vint une partie beaucoup plus facile vu qu’il s’agissait de descendre toute cette montagne. 8 km où le dénivelé négatif fut de 340 m. Petite descente tranquille qui laissait présager le pire : tout remonter ! 9 km de montée pour passer de 146 m à 509 m d’altitude. Et là, ce fut juste une catastrophe sur les 5 derniers km. Mais l’effort en valait la peine. Arrivée en haut, au pied de la Torre de Collserola, une vue magnifique de tout Barcelone.

Au final, nous sommes sortis de là exténué, ne sentant plus nos jambes, les poumons en lambeaux, mais avec ce plaisir de s’être dépassé. À plusieurs reprises, les autres durent nous attendre, mais ce fut un superbe moment que j’espère bien refaire, mieux préparé.

Chassé croisé entre le XV du Chardon et le XV de France

Cela faisait presque trois ans que je n’avais plus regardé un match de Rugby du tournois des 6 Nations et j’ai été gâté par une très belle rencontre entre les français et les écossais et je remercie mon homme de m’avoir laissé devant.

Le match se jouait à l’extérieur au stade de Murrayfield à Édimbourg, et les Écossais avaient une claire volonté de marquer un essai face au français, chose qui n’était plus arrivé depuis 2006. Et les bougres réussissent leur pari en aplatissant au bout de 7 minutes dans l’embut tricolore. Ils mènent alors 7 à 0 après la transformation réussie. Ils enfoncent le clou en marquant une pénalité à la 26e minute. Ils comptent désormais 10 points d’avance et n’ont pas l’intention d’en rester là. Les français, tiennent le coup mentalement et ne se laissent pas abattre et ont même un sursaut d’orgueil deux minutes plus tard en marquant un essai et le transformant. Le match se relance naturellement mais la blessure d’un joueur écossais qui devra sortir change la tournure des choses, et les français reviennent au score à la fin de la première mi-temps grâce à une pénalité réussie de Parra.

A l’entame de la seconde mi-temps, les français continue dans leur lancée et sont plus incisifs et prennent l’avantage suite à une pénalité. Le score est désormais de 13 – 10 pour les bleus. Mais les Écossais ne se laissent pas faire et reprennent l’avantage en marquant de nouveau un essai qu’ils transforment. Cela fait 17 – 13 pour le XV Écossais à la 56e minute. Cet avantage sera de courte durée puisque 3 minutes plus tard, le XV de France reprendra définitivement l’avantage en aplatissant dans l’embut adverse. La transformation sera une formalité pour Parra. Il reste cependant encore 21 minutes à jouer et les français ne comptent que 4 petits points d’avance, laissant la possibilité à leur adversaire de revenir s’ils marquaient simplement un essai sans le transformer. Les français se mettront quasiment définitivement à l’abri en marquant un drop à la 68e minute par Beauxis. Désormais le score est de 17 – 23 pour les bleus et restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final.

Après cette troisième journée de tournoi, les Français sont second au tableau général avec 4 points, derrière le Pays de Galles qui compte 6 points avec un match d’avance. La prochaine rencontre se déroulera Dimanche prochain au Stade de France face à l’Irlande. Ces deux nations rattraperont leur match en retard suite à la vague de froid de ces dernières semaines qui avait vu la rencontre être annulée quelques minutes avant le coup d’envoi pour cause de terrain gelé.

Et si on parlait des JO 2012 de Londres…

Depuis que je suis tout petit, j’ai toujours adoré regarder les Jeux Olympiques à la Télévision. Ceci allait à un tel niveau que je pouvais être debout à 4 heures du matin s’il le fallait, pour regarder une cérémonie d’ouverture ou de clôture. Oui, parce que le problème, avec les J.O., c’est souvent qu’il y a un décalage horaire. Entre les jeux de Beijing, Sydney, Toronto, Salt Lake City, et j’en passe, il faut avoir un bon sommeil réparateur pour tenir durant toute la quinzaine olympique.

J’ai pourtant rêvé à de nombreuses reprises, que de futures olympiades se dérouleraient en France et j’étais même allé jusqu’à la Place de l’Hôtel de Ville à Paris pour écouter en direct l’annonce des résultats, Vous connaissez la suite,  « London 2012 » élu comme ville hôte.

J’avoue même que quatre jours plus tard, avant de savoir qu’il s’agissait d’attentats, j’étais vert de rage en apprenant qu’un problème bloquait les métros, me disant que l’organisation allait de facture pitoyable au regard ce que j’entendais. La suite m’aura résolu à changer d’avis…

Aujourd’hui, les Jeux Olympiques de Londres approchent à grand pas avec une Cérémonie d’ouverture prévue le 27 juillet 2012 au « London Olympic Stadium ». Ils se dérouleront pendant toute une quinzaine et les grandes dates des finales des 26 sports en lice sont déjà connues (voir liste ci-dessous). La cérémonie de clôture, se déroulera le 12 août 2012.

Encore de longues journées en perspective. (Enfin si mon homme est d’accord)

  • Athlétisme : Compétitions du 3 août au 12 août

–> Femmes 10 000 m : 3 août
–> Hommes Lancer du poids Finale : 3 août
–> Femmes 100 m Finale : 4 août
–> Femmes Lancer du disque Finale : 4 août
–> Hommes 10 000 m : 4 août
–> Hommes Lancer du poids Finale : 4 août
–> Hommes Saut en longueur Finale : 4 août
–> Homme 20 Km Marche : 4 août
–> Femmes 400 m Finale : 5 août
–> Femmes Triple saut Finale : 5 août
–> Hommes 100 m Finale : 5 août
–> Hommes 3 000 m steeple Finale : 5 août
–> Hommes Lancer du marteau Finale : 5 août
–> Femmes : Marathon : 5 août
–> Femmes 3 000 m steeple Finale : 6 août
–> Femmes Lancer du poids Finale : 6 août
–> Femmes Saut à la perche Finale : 6 août
–> Hommes 400 m Finale : 6 août
–> Hommes 400 m haies Finale : 6 août
–> Femmes 100 m haies Finale : 7 août
–> Hommes 1 500 m Finale : 7 août
–> Hommes Lancer du disque Finale : 7 août
–> Hommes Saut en hauteur Finale : 7 août
–> Femmes 200 m Finale : 8 août
–> Femmes 400 m haies Finale : 8 août
–> Femmes Saut en longueur Finale : 8 août
–> Hommes 110 m haies Finale : 8 août
–> Femmes Lancer du javelot Finale : 9 août
–> Hommes 200 m Finale : 9 août
–> Hommes 800 m Finale : 9 août
–> Hommes Triple saut Finale : 9 août
–> Femmes 1 500 m Finale : 10 août
–> Femmes 5 000 m Finale : 10 août
–> Femmes Lancer du marteau Finale : 10 août
–> Femmes Relais 4 x 100 m Finale : 10 août
–> Hommes Relais 4 x 400 m Finale : 10 août
–> Hommes Saut à la perche Finale : 10 août
–> Femmes 800 m Finale : 11 août
–> Femmes Relais 4 x 400 m Finale : 11 août
–> Femmes Saut en hauteur Finale : 11 août
–> Hommes 5 000 m Finale : 11 août
–> Hommes Lancer du javelot Finale : 11 août
–> Hommes Relais 4 x 100 m Finale : 11 août
–> Hommes 50 km marche : 11 août
–> Femmes 20 km marche : 11 août
–> Hommes Marathon : 12 août

  • Aviron : du 27 au 31 juillet – compétitions > 1e, 2, 4, 5 août – finales
  • Badminton : du 28 juillet au 2 août – compétitions > 3, 4, 5 août – finales
  • Basket-ball : du 28 juillet au 10 août – compétitions > 11, 12 août – finales
  • Boxe : du 28 juillet au 8 et le 10 août – compétitions > 9, 11, 12 août – finales
  • Canoë-kayak :

–> en eau calme : 6, 7, 10 août – compétitions > 8, 9, 11 août – finales
–> en eau vive : 29 et 30 juillet – compétitions > 31 juillet, 1 et 2 août – finales

  • Cyclisme :

–> Route : 28, 29 juillet et 1 août – finales
–> Piste : du 2 au 7 août – finales
–> BMX : 8, 9 août – compétitions > 10 août – finales
–> VTT : 11 et 12 août – finales

  • Équitation : 28, 29, 30 juillet et du 2 au 5 août – compétitions > 31 juillet et du 6 au 9 août – finales
  • Escrime : du 28 juillet au 5 août – finales
  • Football : 25, 26, 28, 29, 31 juillet et 1e, 3, 4, 6, 7, 10 août – compétitions > 9 et 11 août – finales
  • Gymnastique :

–> Gymnastique artistique : 28 et 29 juillet – compétitions > 30 et 31 juillet, 1e, 2, 5, 6, 7 août –  finales
–> Gymnastique rythmique : 9 et 10 août – compétitions > 11 et 12 août – finales
–> Trampoline : 3 et 4 août – finales

  • Haltérophilie : du 28 juillet au 1e août et du 3 au 7 août – finales
  • Handball : du 28 juillet au 10 août – compétitions > 11 et 12 août – finales
  • Hockey sur gazon : du 29 juillet au 9 août – compétitions > 10 et 11 août – finales
  • Judo : du 28 juillet au 3 août – finales
  • Lutte : du 5 au 12 août – finales
  • Pentathlon moderne : 11 et 12 août – finales
  • Sports aquatiques :

–> Natation : du 28 juillet au 4 août et 9 et 10 août – finales
–> Natation synchronisée : 5, 6, 9 août – compétitions > 7 et 10 août – finales
–> Plongeon : 3, 4, 6, 8, 10 août – compétitions > du 29, 30, 31 juillet, 1e, 5, 7, 9 et 11 août – finales
–> Water-polo : du 29 juillet au 8 et 10 août – compétitions > 9 et 12 août finales

  • Taekwondo : du 8 au 11 août – finales
  • Tennis : du 28 juillet au 3 août – compétitions > 4 et 5 août – finales
  • Tennis de table : 28, 29, 30, 31 juillet et 3, 4, 5, 6 août – compétitions > 1e, 2, 7 et 8 août – finales
  • Triathlon : 4 et 7 août – finales
  • Tir : du 28 juillet au 6 août – finales
  • Tir à l’arc : 27, 30, 31 juillet, 1e août – compétitions > 28, 28 juillet et 2 et 3 août – finales
  • Volley-ball :

–> Beach volley : du 28 juillet au 8 août – compétitions > 9 et 10 août – finales
–> Volley-ball (indoor) : du 28 juillet au 10 août – compétitions > 11 et 12 août – finales

  • Voile : du 29 juillet au 4 août – compétitions > du 5 au 11 août – finales.

Doping tour 2008 : Le tracé

Ce matin avait lieu en grande pompe l’annonce officielle du tracé 2008 du Tour de France.

Comme chaque année depuis 15 ans, il est annoncé comme « Le Tour » du renouveau, « Le Tour » propre, « Le Tour » sain. Pour se faire, chaque coureur qui participera devra fournir un passeport médical sanguin, validé par un institut neutre. Ainsi, nous serons sûrs à 100 % qu’ils ne se dopent plus pas avec des vieux produits détectables, mais que leur médecin du sport aura trouvé un produit inconnu pour le moment ou introuvable sur les prélèvements.

Rappelons-nous de Lance Armstrong qui avait été contrôlé à maintes reprises négatif lors des différents « Tours » et dont le journal « L’équipe » avait appris quelques années plu tard que de nouveaux tests avaient été réalisés et que ceux-là étaient positif. La technologie progressant, on avait enfin pu détecter l’indétectable de l’époque.

Donc, soyez rassuré, chaque coureur fera 3 500 km avec la seule force musculaire et gravira des cols jusqu’à 2 802 m sans aucun souci. D’ailleurs sur les 4 plus longues étapes de 2 008, trois sont en haute montagne avec plus de 210 km. Facile !!!! Je suis sûr qu’ils auront le temps de faire du tourisme et de s’arrêter dans les petits villages pour visiter.

Israël & Palestine : Candidats pour l’organisation de la coupe du monde 2018

Goal 2018 - Israël Palestine

C’est avec étonnement, mais plaisir que je viens d’apprendre que l’une des candidatures pour la Coupe du Monde de Football 2018 est proposée conjointement par Israël et la Palestine.

Certes, ce ne sont pas les deux gouvernements qui se sont mis d’accord, mais un collectif qui a lancé l’idée, au-delà de tous les clivages.

Mais j’ai bien peur que l’idée n’en reste là, car il me parait difficile d’organiser un tel événement quand les deux parties ne s’entendent pas et quand l’une fait exploser des bombes et l’autre occupe avec son armée le territoire adverse.

Il faudrait plus qu’un cesser le feu pour que la FIFA choisisse ces pays. Il faudrait un accord définitif qui reconnaîtrait l’état palestinien, qui enlèverait toutes les colonies israéliennes pour que les kamikazes arrêtent leur combat sanglant.

Le site officiel. Il existe déjà un spot publicitaire qui promeut cet événement :

Atypik : Le retour !!!

Après 15 jours de vacances (mérité ?), me voila de retour tout bronzé pour affronter mon chômage !!! LOL Ces vacances se sont superbement bien passées en compagnie de mon homme, de son ex et son mec et de la sœur de son ex et son mec. Une maison louée près d’Uzès pour deux semaines de folie. Entre farniente, bronzage, visite, culture et sport.

Quelques photos du périple :

Et puis ce qui n’est pas en photo : Nous avons vu deux spectacles du « Off » du festival d’Avignon. Le premier s’appelait « Chance » et il s’agissait d’une comédie musicale et le second une pièce de théâtre qui s’appelait « Du rififi chez les morts ». On aurait voulu faire du saut en parachute, mais à 220 € le saut par personne ça fait cher. On n’a pas arrêté de jouer à des jeux de société, au poker… De vraies vacances en gros.