Le Gorafi

Le Gorafi

 

Flash : Orages en région parisienne : nombreux messages de soutiens sur Twitter en provenance du monde entier.

J’aime beaucoup ce que fait ce site : Le Gorafi.

Moi aussi je dévoile tous mes comptes !

Transparence oblige, je pense que chaque citoyen se devrait de dévoiler tous ses comptes qu’il possède à droite et à gauche. Alors voilà mon grand déballage :

  • 2 comptes Facebook (le mien et celui de mon chien)
  • 1 compte Twitter
  • 1 compte Google
  • 1 compte Instagram que je n’utilise pas
  • 1 compte Pinterest que je n’utilise pas
  • 1 compte Klout que je n’utilise pas
  • 1 compte Linkedin que je n’utilise pas
  • 2 Pages Facebook (mes 2 blogs)
  • 1 Page Google plus
  • 1 compte LastFm que je n’utilise pas
  • 1 compte Dropbox
  • 1 compte Hotmail que je n’utilise pas
  • 1 compte Skype que je n’utilise pas
  • 2 Blogs
  • 1 compte Gayromeo que je n’utilise pas
  • 1 compte Grindr que je n’utilise pas
  • 1 compte Pole Emploi
  • 1 compte APEC
  • 1 compte ebuzzing
  • 1 compte Linklift
  • 1 compte Buzzparadise
  • 2 comptes Ebay
  • 3 comptes en Banques
  • un nombre indéfini de comptes sur des forums divers et variés que j’ai créé depuis 15 ans d’Internet
  • 1 compte Exchange

Voilà, c’est fait. Je suis transparent ! Enfin presque. Il ne me reste plus qu’à acheter ce genre de vêtements et ce sera parfait :

Homme Transparent

Les « Gaucho’s » sont même à Barcelone ! Aux secours !

Argentine

Je pourrais dire que j’ai quitté la France pour fuir le président François Hollande et le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Oui, parce qu’il a toujours été clair que je ne les porte pas dans mon cœur. L’actualité me confortant dans mes idées, je ne regrette en rien mon bord politique.

Je pourrais dire que j’ai quitté la France pour la politique fiscale que tente de faire passer la gauche. Certes, elle n’y arrive pas et s’embourbe un peu plus chaque jour dans des affaires de plus en plus douteuses, à en rendre jaloux les élus de droite qui, pourtant, ont toujours été les premiers à ce niveau. Quoique, les affaires Jean-Christophe Mitterrand et Urba avaient déjà mis la barre très haute.

Je pourrais dire que j’ai quitté la France à cause des Gauchos qui sont hermétiques à toute idée différente de la leur et qui m’ont valu des centaines et centaines de commentaires d’insulte sur mon premier blog atypik.net. D’ailleurs bientôt ces archives seront de nouveau en ligne… Que de souvenirs. Mais le pire, dans l’histoire, c’est que les Gauchos sont également à Barcelone. Regardez ce qu’il y a pas très loin de chez moi. Et en plus, ils s’affichent en gros ! Ils revendiquent leur présence !

Ils sont bien essayés de noyer le poisson en faisant croire qu’il s’agissait d’un restaurant Argentin mais je ne suis pas dupe ! Et bien pour les emmerder, j’irai manger à leur table, juste pour les narguer. Je poserai ma carte de l’UMP sur la table. Ah Ah ! C’est la guerre !

Lol.

Bon, pour ceux que ça intéresse, les Gauchos sont des gardiens de troupeaux en Amérique Latine.

Le mariage pour tous ! On continue

Julia et Auriane

Julia et Auriane

Parce que la mobilisation du dimanche 27 janvier doit être plus forte que la mobilisation qui eut lieu le 14 janvier et qui se positionnait contre, il est important de continuer à relayer le message. Pour cela vous avez la pétition à signer ici. Elle devrait dépasser les 100 000 inscrits aujourd’hui et c’est très bien.

De grands groupes se chargent d’apporter leur pierre à l’édifice. Voici quelques bonnes publicités qui circulent actuellement :

Renault Twingo :

Renault Clio :

Pepsi Max :

Get’s Up (Australie) :

Chanel :

Les célébrités :
Björn Borg :

Les comiques s’y mettent aussi :
Jérôme de Warzée :

Fabrice Éboué :

Florence Foresti :

Bérengère Krief :

Studio Bagel :

Et puis être Gay c’est aussi ça : Je ne me lasserai jamais de cette vidéo qui existe depuis très longtemps. Qui ne se revoit pas au moins une fois dans chacune des situations ?

Ce que l’on peut espérer en 2013…

2013Et oui, je me mets à la voyance… Bon ce n’est pas tout ça mais, 2012 se termine pour laisser place à une nouvelle année, et pas des moindres puisque ce sera l’occasion de fêter les 10 ans de blogging d’Atypik. Mais il n’y aura pas que ça. J’espère que d’autres choses arriveront avant. Parmi celles-ci, on devrait compter :

  • La découverte d’une exoplanète jumelle à la Terre et donc potentiellement habitable et donc potentiellement recouverte de vie. Voir ici.
  • Un nouveau Premier Ministre pour remplacer Jean-Marc Ayrault. Malheureusement, c’est le maximum que l’on puisse espérer. À moins que notre Président François Hollande ne fasse enfin quelque chose d’intelligent en démissionnant  mais il faut rester réaliste. Dans le cas où le premier soit poliment remercié, il faut espérer ne pas avoir pire à sa place. Quid de Ségolène Royal dont le nom revient de plus en plus souvent pour entrer au gouvernement… Espérons que ce ne soit pas pour ça.
  • Dans la lignée du point précédent, on peut espérer une gouvernance française plus professionnelle. Parce qu’à coups d’amateurisme tel que nous en avons eu sur ces premiers mois, la France ne pourra jamais sortir de la crise.
  • Pour les partisans de François Hollande, on peut leur souhaiter qu’il applique enfin une de ses promesses. Faut avouer que c’est de plus en plus compromis mais il ne faut pas que vous perdiez espoir.
  • On peut espérer que l’UMP trouve un président légitime.
  • On peut espérer qu’Apple renoue avec une « Révolution », sinon Steeve Jobs risque de devoir revenir encore une fois pour sauver encore une fois son bébé. À moins que ce ne soit son bébé qui ne rejoigne son Papa. Mais là ce serait tout bonnement révolutionnaire.
  • On peut espérer que Samsung innove pour une fois au niveau téléphonie et Tablette.
  • On peut espérer que le PSG gagne enfin le championnat de France avec tout l’argent investi. (Je préférerais que ce soit l’OM mais bon)
  • On peut espérer connaitre la date de sortie du futur Star Wars. Vous dire quel sera le numéro de l’épisode relève de la chance. Mais selon ce que j’avais lu à une époque, Georges Lucas avait en tête 9 épisodes. Il manquerait les numéros 7 à 9. Mais vu que c’est Mickey (Studio Walt Disney) qui va gérer tout ça, rien n’est moins sûr.
  • On peut espérer que la Grèce et l’Espagne renouent avec une croissance positive.
  • On peut espérer que mon homme passe le permis et que son futur travail se passe bien.
  • On peut espérer que je gagne à l’Euro Millions. (Finalement c’est celle-ci la plus importante)

Et vous, qu’espérez-vous ?

Je n’en peux plus des Bisounours !

Que ce soient les journalistes, les politiciens, les artistes, le péquenaud du coin ou la mère Michelle, l’expression devenue à la mode « le monde des Bisounours » m’horripile voire m’exècre au plus haut point. On l’entend partout, pour tout, avec tout ! Mais surtout, dans les débats, comme préambule à toute contradiction. On se les mange à toutes les sauces, surtout en ce temps de crise financière et économique. Rien qu’en lançant une requête Google, j’obtiens 2 550 000 itérations. On frise le ridicule.

Qui plus est, je regardais ce dessin animé étant petit, contrairement à tous ceux qui utilisent cette expression. Je trouve enfin que l’utilisation qui en est faite est rabaissante, car souvent suivie de quelque chose comme : « il faut se réveiller ».

Bref, arrêtez cet effet de mode !

Exclusif : il y a de l’eau sur Mars.

Comme vous en avez probablement entendu parler depuis plusieurs semaines, la NASA a envoyé sur la planète Mars, la soeur presque jumelle de la Terre, un petit robot nommé « Curiosity ». Ce petit hexapode, de la taille d’une voiture, fut envoyé dans le but de découvrir s’il y eut une forme de vie sur la planète rouge, avant qu’elle ne se transforma en un désert géant. Et qui dit vie, dit eau. Jusqu’à aujourd’hui, on savait que l’eau sous forme solide était présente sous quelques centimètres de poussière, mais ce que je vais vous révéler en avant-première, avant même la confirmation de la NASA, c’est que j’ai la preuve qu’il y a de l’eau liquide sur Mars. Je vous laisse admirer ce cliché :

Photo prouvant qu’il y a de l’eau sous forme liquide sur Mars.

Eh oui, un petit Blog peut être le premier à annoncer une découverte qui va changer le Monde.

C’est la dernière !

Et bien cette fois, plus possibilité de reculer. C’est notre dernière nuit dans notre appartement bruxellois. Aujourd’hui, j’ai déjà passé ma journée à faire plein de cartons, de dérangement, et d’empilage de tout et n’importe quoi.

Demain, ce sera au tour des déménageurs de continuer cette tache pour finir de tout préparer. Il reste encore beaucoup de choses à faire pour que tout soit prêt pour le chargement qui aura lieu toute la journée de samedi.

Je vais de ce pas, retrouver Morphée et les siens, car la nuit va être courte.

Montpellier : J – 23. Les Belges et les Montpelliérains

Dans maintenant 23 jours, nous arriverons à Montpellier. Mais pourquoi avoir choisi cette destination ? Une Élodie se dira que c’est pour la retrouver car son absence depuis des années est trop insupportable; un Remy voudra croire qu’on ne s’amuse pas s’il n’est pas là (j’avoue que rien que son rire permet de passer une bonne soirée et si j’en rigole c’est que le mien est pire) mais la vraie raison est toute autre.

Avant de rencontrer mon Homme, j’habitais donc sur Paris (Plus belle ville du monde) qui avait un défaut non négligeable : le prix de son immobilier. J’avais donc dans l’idée de m’expatrier de cette magnifique ville pour aller vivre dans le sud. Pourquoi là-bas ? Le soleil, la mentalité, la joie de vivre, un rapport à la nature incomparable comparé au Parc Monceau ou au Parc des Buttes Chaumont et surtout des prix de location nettement plus attractifs que ce que l’on peut avoir dans la capital. J’avais commencé à prospecter au niveau du travail mais, entre temps, un certain 14 février 2009, je rencontrais mon homme à….. Bruxelles :-(. Nettement moins Glamour !

Ce qui fut ironique c’est que finalement je partis vivre…. dans le Nord !!! Et ça c’est le vrai Nord. Pas celui que s’imagine les sudistes en l’imaginant à partir d’Avignon. Oui parce que tout ce qui se trouve au Nord de cette ville est considéré comme « Le Nord ». Certes, d’un point de vue géographique, c’est la vérité par rapport à eux, mais j’ai du mal à imaginer Lyon dans le Nord de la France… Bref, ce n’était pas exactement ce dont je rêvais.

L’amour aidant, je m’accoutumai à cette ville taciturne, de débauche, de bars et discothèques où il y a toujours une backroom, de personnes qui ne peuvent sortir qu’en étant toujours alcoolisées et droguées, carrefour de l’Europe, multiculturelle, où le il faut parler deux langues (Néerlandais et Français) et où l’on peut vivre sans gouvernement pendant 541 jours et mieux traverser une crise mondiale.

Les Belges sont drôles, accueillants, et vérifient à longueur de journée toutes les blagues dont nous français nous délectons. Ils vivent réellement dans ce climat de guerre perpétuelle entre la Flandre et la Wallonie et ces derniers ont un vocabulaire unique. Ici il drache et parfois c’est même une drache nationale; ils ont des fardes; ils font la file; ils aiment les chansons des années septante et nonante; ils ont des bourgmestres; ils nous disent à tantôt; ils confondent savoir et pouvoir; ils ont pas mal de brols; ils mangent des  mitraillettes ou des pistolets, des chicons, des couques, des scampis, des américains préparés, du pain français; leur sucre est impalpable; leurs rideaux, chaussures et autres vêtements ont des floches, d’autres ont des tirettes; ils me disent quoi;  ils vont à la toilette; ils vont à la friture ou baraque à frites; ils ont des essuies; quand ils mangent ça leur goûte; ils soupent mais pas le soir; ici ils ont des GSM; certains sont des navetteurs; ils font la vidange quasiment toute les semaines; rajoutent « une fois » dans beaucoup de phrases; prononcent le « w » dans tous les mots de la même manière que celui dans « Kiwi » et donc pour eux les trains ont des « ouagons », les BMW s’appellent des BMoué; leur capitale se prononce brusselles et non pas bruXelles; « huit » se « ouit », « lui » se dit « loui »…

Oui, comprendre le Wallon n’est pas chose facile de prime abord, mais rapidement on aime ce phrasé, ce vocabulaire, cet accent unique qui fait tout leur charme. On aimera moins le Flamand qui vous dira textuellement que « si tu ne veux pas apprendre le Néerlandais, personne ne te retient dans leur pays et que tu n’as qu’à rentrer chez toi ».

Mais au final, il faut bien avoué que ce n’était pas mon lieu de vie idéal. Et mon homme avait le même souhait que moi : partir vivre dans le sud. Ainsi, très rapidement nous décidions qu’à moyen terme, nous quitterions le Plat Pays, pour rentrer dans notre pays aux paysages uniques, splendides, aux habitants à la mentalité si différente du nord au sud. Montpellier fut choisie pour sa proximité avec la mer, la montagne, l’Espagne; pour le soleil. Elle fut choisie pour son cadre de vie agréable, à la jeunesse des ses habitants, à son dynamisme, à son immobilier abordable. Par contre, il faut bien avouer que niveau travail, ce fut plus compliqué. J’ai commencé à chercher activement un emploi à partir de septembre 2011 et j’ai eu en tout et pour tout, une seule proposition qui fut, heureusement, concluante.

Nous partirons de Bruxelles, heureux, avec de nouveaux amis, certains qui font désormais partis de notre famille (Patrick et Vincent), nous y reviendrons avec plaisir pour faire la fête de temps en temps à la Démence, voir le Premier Ministre Elio Di Rupo en boîte gay tous les dimanches soirs au You et visiter la plus belle place au monde qui n’est autre que la Grand Place, voir le Manneken-Pis, la Jeanneke pis et l’atomium tout en mangeant des Gauffres Bruxelloises, des fricadelles ou du Stoemp.

Amis Belges, encore merci pour votre accueil et sachez que vous serez les bienvenues dans notre humble demeure Montpelliéraine.

 

 

Une lionne a la maison !

Parce qu’un chien ne suffisait pas, deux non plus, alors Salim a préféré tabler sur trois. Ça sonne beaucoup mieux à l’oreille. Il faut dire qu’à la base on était parti sur deux. On devait seulement prendre un Chow-Chow. Seulement voilà, le problème avec les animaleries c’est la tentation. Et Ptit Biscuit a su user de son charme avec merveille. Nous avions donc pris ce deuxième chien dans l’attente d’aller chercher la troisième le lendemain. Ce fut chose faite avant-hier. Je vous présente donc la troisième et DERNIÈRE venue : Nikita dite « La grosse » pour les intimes. Elle est née le 29 octobre 2011 et c’est une merveilleuse Chow-Chow. Elle est couleur sable et ressemble à une Lionne.

Regardez la petite vidéo où Ptit Biscuit et Nikita s’amusent. Poppers a encore un peu de mal avec la dernière venue. Par contre, il a bien envie de sodomiser Ptit Biscuit… On a beau lui expliquer que ce n’est pas parce qu’il nous voit faire qu’il doive le reproduire mais il a encore du mal à comprendre le principe de reproduction dans sa forme hétérosexuelle. L’avantage d’avoir un chien homosexuel, c’est que cela nous évitera des mauvaises surprises.