Et boum ! À 55 km/h

Ce qui devait arriver arriva ! Avec Choupinette, nous faisons du vélo sur route comme les coureurs du Tour de France. Certes, nos parcours sont plus simples et ne justifient pas qu’on se dope, mais nous pouvons tout de même atteindre les 60 km/h… J’avoue, c’est en descente. Aujourd’hui, nous étions partis pour effectuer notre parcours habituel d’un peu plus de 30 km, en montant au Tibidabo et à Montjuic. Sauf que lors de la première descente, je n’ai, comme qui dirait, pas réussi à freiner comme je l’aurais souhaité. Ma roue arrière s’est bloquée, a logiquement dérapé, puis chassée, rendant mon vélo difficilement dirigeable. Le virage arrivant, je n’avais plus le choix que d’aller tout droit. Malheureusement pour moi, à cet endroit, des bites m’attendaient dans le virage, m’obligeant à tenter de passer entre… À 55 km/h, c’est compliqué, surtout quand on n’arrive pas perpendiculairement à leur implantation… J’ai failli réussir ! Sauf que mon guidon était trop bas et à toucher, me catapultant instantanément 2 mètres plus loin. Roulé-boulé… Heureusement, à cet endroit, il y avait un talus et pas un ravin… Le vélo n’avait rien. Juste quelques égratignures et un pouce droit qui me fait très mal…

Grâce à Runkeeper, application que j’utilise pour enregistrer mes « performances », on voit très bien la décélération de 55 à 0 km/h…

Laisser un commentaire