The call : un thriller comme on n’en fait plus.

Hier soir avec Choupinette, nous avons regardé The Call, un film de Brad Anderson, avec, en premier rôle Halle Berry. Je peux vous dire que cela faisait des années que je n’avais plus vu une telle tension durant tout un film. Du début à la fin, tout est fait pour qu’on reste là, espérant une fin heureuse, espérant qu’une solution sera trouvée, malgré tous les rebondissements qui s’enchaînent. Cela se passe dans le centre téléphonique, recevant les appels d’urgence du 911 à Los Angeles. Dès le début, nous plongeons dans cette atmosphère bien particulière qui vous fait comprendre que chaque appel est unique, pouvant être parfaitement anodin ou totalement vital et prioritaire. Les agents présents sautent du « coq à l’âne » à chaque communication. Leur savoir-faire devra permettre d’éviter le pire dans certaines situations. Le décor est planté, la tension est déjà présente et ne nous quittera plus.

Halle Berry interprète l’un de ces agents. Le film débute sur une erreur de sa part qui sera malheureusement funeste… Elle aura l’occasion de se rattraper par la suite, durant un appel que nous suivrons pendant plus de la moitié du film. Une adolescente a été kidnappée, mais arrive à joindre le 911. Halle Berry traite cet appel malgré elle, et fera tout pour que cela se termine bien.

J’ai adoré ce film qui semble très réaliste du début à la fin. Enfin presque ! Les dernières minutes viennent malheureusement gâcher le réalisme de la situation, voulant faire, dans la tradition américaine : le héros doit l’être jusqu’au bout même si cela est impossible dans la réalité. Hormis cela, tout est parfait.

Dans le Casting on retrouve :

  • Abigail Breslin (l’ado kidnappée)
  • Roma Maffia (La chef de Halle Berry)
  • Michael Eklund (Le kidnappeur)
  • Morris Chestnut (l’officier Philips)

Je vous conseille de voir ce film actuellement à l’affiche.

Laisser un commentaire