Ode à l’amour.

Ô rage, ô amertume, ô désespoir !
Tes rêves nocturnes s’évaporent dans le noir,
Brisés par mes erreurs, Brisés par mes fadaises,
Comme une vague s’ecrase sur une falaise.

Depuis quatre ans tu me demandes,
De te prouver ma sincerité,
Depuis quatre ans chaque seconde,
Je n’ai pu te le prouver;

Ce qui est sûr depuis ce jour,
C’est que sans toi je ne pourrais,
Au jour le jour vivre cet amour
Sans toi à mes côtés.

Ce petit homme au coeur d’amour
Mérite qu’une chose : le grand amour.
Ce petit homme admirable et bon
Mérite tout sauf d’un ptit con.

Tu es sublime mon amour,
C’est pour cela que je t’aime.
Notre famille je suis pour,
Nous chamailler ce n’est plus la peine.

One comment on “Ode à l’amour.

Laisser un commentaire