The Things That Connect Us – « Ces choses qui nous rapprochent »

« Ce matin (le 14 septembre 2012), plus d’un milliard de personnes est actif chaque mois sur Facebook. Si vous lisez ce message, merci d’avoir permis à moi et ma petite équipe d’avoir l’honneur de vous rendre service. Aider un milliard de personnes à rester connectés est incroyable, rend humble et c’est de loin la chose dont je suis le plus fier dans ma vie ». Voici ce qu’écrivit Mark Zuckerberg sur sa page Facebook à l’aube du milliard d’utilisateurs actifs de son réseau social.

Un clip vidéo fut créé pour l’occasion. « Chairs, doorbells, bridges, airplanes. These are things that people use to get together and connect. Facebook is also something that over a billion people around the world use to connect with one another. »

 

Quand on y réfléchit bien, aujourd’hui Facebook est indispensable pour la plupart des gens de notre entourage, pour rester en contact, prendre des nouvelles, connaitre les bons ou mauvais moments de ses amis ou de sa famille. C’est un lieu de rencontre, de découverte, de partage, où certains vont rencontrer l’homme ou la femme de leur vie, d’autres vont assouvir une passion, d’autres encore vont y devenir célèbres. Bref, c’est un moyen incroyable qui a permis de rapprocher les gens aux quatre coins de la planète. Mais à l’inverse, les effets pervers se sont vite fait ressentir : historique, traçabilité, réputation, photos compromettantes, etc. Certains ne prennent plus la peine de se déplacer pour avoir une vie sociale, en la remplaçant par des heures derrière leur écran d’ordinateur.

Alors, même si je suis un utilisateur assidu de ce site, il n’en reste pas moins que j’ai pris certaines distances avec ce média et ce réseau qui ne remplaceront jamais une relation réelle entre amis ou famille.

Laisser un commentaire