Articles for the Month of mai 2012

François Hollande, second président socialiste de la Ve République

C’est désormais officiel, François Hollande vient d’être annoncé comme le nouveau Président de la République Française. Il en sera le 24e à partir du 17 mai 2012, date officielle du début de sa mandature. Selon les premières estimations il aurait obtenu environ 53 % des suffrages exprimés.

On n’est pas dans la merde !

Je n’aime pas les éléphants roses !

Cette fois, les jeux sont faits, et pour de bon. Il va falloir subir ce nouveau Président pendant les 5 ans à venir. Le pire, dans cela, c’est que, contrairement à Nicolas Sarkozy en 2007, celui-ci n’aura pas été choisi pour ce qu’il propose, pour ce qu’il représente ou ce qu’il apportera, mais contre l’autre candidat. Celui qui sera dévoilé à 20h et dont la couleur politique pourrait être celle d’une fleur que les amoureux aiment à offrir va se voir confier les rênes d’un pays qui a traversé mieux que beaucoup d’autres les crises depuis 4 ans. Cependant, le Français est ainsi et préférera renouveler le pouvoir politique en place, préférant l’inconnu.

Le choix d’une France « molle », comme certains se plaisent à le dire, va changer beaucoup de choses dans notre avenir, et malheureusement, pas toujours en bien. Vive les dépenses, vive le déficit et vive la dette. J’espère me tromper, mais, l’invasion d’éléphants roses, ne peut être une bonne chose, sauf, si, comme à son habitude, cette invasion se traduit par un retour sur les promesses faites : la retraite à 60 ans, l’imposition des riches de manière confiscatoire au-dessus d’un million d’euros, les 60 000 nouveaux postes dans l’enseignement, etc. Oui ! Il ne faut pas oublier que ce parti politique est avant tout un parti aux propositions à but électoraliste, qui souvent ne met pas en place la moitié des choses qu’il annonce.

Chers Français, vous qui venez de propulser cet homme qui n’a jamais eu de grandes responsabilités à un poste clef dans notre vie, ne soyez pas trop déçus quand vous retomberez sur Terre. J’espère juste que votre déception vous fera enfin ouvrir les yeux sur ce qu’est votre parti politique : « une utopie égoïste ». Votre parti a ça de bien : il n’a que pour but de penser à lui avant de penser à vous.

Je n’ai pu voter à cette élection majeure et de toute façon ceci n’aurait rien changé, mais vous, vous avez voté en votre âme et conscience et c’est bien là le pire. Il y a 5 ans vous aviez été lucide en nous évitant une voie Royal vers une catastrophe annoncée. Aujourd’hui, nous nous dirigeons vers un « Pays Bas » à cause de 53 % de croyants crédules. Au moins, nous aurons évité le pire pendant 5 ans. Sur ce, je vais vous regarder savourer votre victoire en espérant que les lendemains ne déchanteront pas trop vite.