Et si Fi-UUU avait failli passer à la postérité nationale…

Cette nuit, je n’arrivais pas à dormir car je suis malade. J’ai donc dû trouver des occupations. L’une d’elle fut de lire les informations du journal « Le Monde » sur ma tablette Galaxy Tab. J’en profite d’ailleurs pour complimenter les programmeurs qui ont fait une superbe application. Bref ! Et là je vois un titre qui m’interpelle :

« après que… pfiuuu… »

Là je me dis, mais…. Je le connais celui-là. Et puis le doute doute s’installe. Il est 6 heures du matin, je suis fiévreux (ce qui implique plein de choses chez-moi dont les hallucinations quand c’est élevé) et je me dis que ce ne peut être lui. Je lis alors l’article pour voir de quoi cela parle.  Je n’étais pas plus avancé, à savoir s’il pouvait s’agir de lui ou non. Mais dans ma tête, notre fiuuu nationale n’avait pas de « P ». Certes, je supputais qu’il pouvait avoir d’autres lettres de l’alphabet dans son nom, ou même autre part, comme un Q par exemple.

Je décidai de vérifier en allant sur son blog, et là, Ô tristesse, je me rendis bien compte que la célébrité venait juste de lui passer sous le nez, pour une histoire sordide de subjonctif et d’indicatif. Je me résolus donc à réparer cette injustice en écrivant ce petit article, tentant de rendre à fiuuu, ce qui était à pfiuuu.

Vous l’aurez compris, cet article est à la hauteur de ma fièvre, mais il faut bien se changer les idées quand on est malade.

PS : mon cher fiuuu, j’espère que tu ne m’en voudras pas que cet article tombât sur toi.

One comment on “Et si Fi-UUU avait failli passer à la postérité nationale…

Laisser un commentaire