Et si Apple avait retardé la sortie de l’iPhone 5 à cause de Samsung…

iPhone 4SIl est très surprenant qu’autant d’acteurs des marchés de la téléphonie se trompent en même temps pour la sortie d’un produit. Entre les déclarations de Stéphane Richard qui annonçait une sortie probable pour le 15 octobre, Al Gore qui parlait de « plusieurs » iPhone à sortir pour octobre, Orange qui sort une campagne internet en suisse annonçant : « Vous attendez le 5 ? » et tous les fabricants d’accessoires qui sortaient des coques pour un iPhone 5, il n’en faut pas moins pour se demander si Apple n’a pas fait machine arrière et retardé la sortie du nouvel opus tant attendu.

Je ne vois pas l’intérêt de toutes les personnes et sociétés précités à annoncer ou fabriquer des produits pour un iPhone 5 sans prendre le risque de frustrer ses clients et de les perdre ou alors de dépenser inutilement de l’argent en période de crise. De plus, et c’est là où cela confirme mon idée, c’est quel est l’intérêt pour Apple de sortir un iPhone 4S au mois d’octobre, et non en juin comme les autres années, s’il n’y avait pas une évolution majeure sous le capot ? Le nouvel appareil photo aurait, à mon avis très bien pu être fabriqué pour cette période et la nouvelle carte graphique également. La seule raison valable était bien la sortie d’un second modèle totalement novateur qui lui n’était pas totalement abouti et qui nécessitait peut être quelques semaines supplémentaires de tests, d’où le mois d’octobre. iOS 5 aurait très bien pu être déployé au mois d’octobre comme cela va se faire réellement, avec une sortie d’un iPhone 4S en juin. Commercialement parlant cela n’aurait pas posé autant de problème.

La véritable question est donc pourquoi ?

Et bien  je pense que Samsung a participé à ce retard. Comment ? C’est très simple. Apple, depuis des mois, attaque cette dernière sur tous les fronts à cause de brevets non-respectés. Le Galaxy Tab a été interdit en Allemagne et en Australie et d’autre procès sont en cours. Les différentes propositions de Samsung sont restées lettres mortes et donc ce dernier perd indiscutablement de l’argent à cause d’Apple. Ils les ont alors menacé d’interdire la vente des futurs iPhone 4S et iPhone 5 dès leur sorti, en arguant que de toute façon Apple serait obligé d’utiliser des brevets pour utiliser la technologie sans-fil pour leurs Smartphones. Cette annonce a été faite officiellement par Samsung. Apple a probablement vérifié les dires et s’est rendu compte que cela devait être exact et risquait donc d’être l’arroseur arrosé. Seulement voilà, tout le monde savait que des nouveaux produits arriveraient en octobre et il était impossible de décevoir les fans. Il en résulte que seul le 4S sort.

Je pense même qu’il importerait peu à Apple que ce dernier iPhone soit interdit à la vente. Je pense même qu’ils veulent que ce soit fait pour voir exactement quels brevets sont concernés. Et pour cela ils ont dernièrement refusé un accord à Samsung en Australie sur le brevet du Touchscreen, obligeant ainsi Samsung à ne toujours pas pouvoir vendre sa tablette, et du coup, les obligeant à contre attaquer sur l’iPhone 4S.

Stratégiquement parlant, il coutera moins cher à Apple de perdre des ventes sur un produit qui a peu évolué que sur un tout nouveau produit dont les coûts de recherches doivent être rentabilisés. Ils ont déçu leurs clients mais pas au point de les braquer. Par contre, si Samsung avait fait bloquer l’iPhone 5, Apple aurait été obligé de plier…

10 comments on “Et si Apple avait retardé la sortie de l’iPhone 5 à cause de Samsung…

  1. Enrique

    Très bon article, je pense que tu as peut être raison.

  2. Zep

    La plainte est déjà déposée et les brevets indiqués aux parties respectives. Apple sait donc pertinemment sur quoi on l’attaque. C’est un bon point de vue, mais Apple déroule quand même un tapis rouge à de nombreuses personnes qui voyaient leurs contrats s’arrêter cette année pour aller voir ailleurs.

  3. Pingback: iPhone 4S : une déception à la hauteur des attentes | (les) Nains Portent Nawak

  4. airtux

    Bin rien n’empêche Samsung de refaire le même coup avec le 5.

    1. Atypik

      Oui c’est clair, mais Apple aura des indications précises d’ici là et pourra soit trouver un arrangement, soit innover…

  5. Steph

    Théorie fumeuse voire ridicule. Seul le design et l’écran n’ont pas changé sur ce modèle. Tout le reste est nouveau (processeur, puce graphique, batterie, antennes, APN ,etc.), l’investissement est donc extrêmement lourd. Ce n’est pas le genre de produits qui se conçoivent en quelques semaines, et il aurait même été probablement plus simple et moins coûteux de faire évoluer l’aspect extérieur sans revoir en profondeur le moteur…

  6. Atypik

    Steph, Non, il me semble bien que se soit le contraire.
    Je te donne justement un exemple qui montre que ça ne coûte rien de changer les éléments à l’intérieur d’une coque : Samsung et son Galaxy S2. Ils le sortent sous plein de versions différentes en fonction du pays et des clients qui sont en face. Autre exemple : Les tours PC, ca revient moins cher de changer un élément à l’intérieur que de devoir tout refaire. L’avantage avec ce système c’est que tout est déjà calculé et que tu dois juste t’assurer de la compatibilité au niveau puissance, dissipation de chaleur et utilisation de la batterie.

    Le coût le plus important sur un produit est la recherche que tu effectues dessus pour le design, pour que tout soit disposé dans le plus petit espace, etc… une fois que ceci est fait, tu peux modifier les composants à moindre coût.

  7. Eric

    Point de vue très intéressant, qui fait écho à mon article, et exprimé plus clairement que mes explications un peu alambiquées 🙂

  8. Cités Connectées

    Un peu farfelu tout de même. Quand on regarde la chronologie des sorties des différents modèles d’iPhone, on se rend compte qu’il se passe en fait à peu près 2 ans entre deux changements de génération d’iPhone (entre le 3G et le 4 par exemple). Il était donc tout à fait logique qu’un an après le 4, Apple sorte un 4S.

Laisser un commentaire