Aside

Depuis plusieurs mois, j’ai constaté que mon lave-linge ne chauffait plus beaucoup. Même en faisant des machines à 90 °C, si je l’ouvrais en plein milieu du cycle, l’eau devait être au plus à 35 °C vu que j’y plongeais la main sans problème.

Cette machine, qui n’est pourtant pas très vieille, n’a jamais eu de soucis, mais je trouvais ça anormal de réagir ainsi. Pourtant, en bon consommateur que je suis, je mets du Calgon à chaque lavage, car « les lave-linge durent plus longtemps avec Calgon ». J’ai même suivi les conseils de grand-mère à savoir faire tourner une machine avec du vinaigre blanc, mais le résultat était toujours le même.

J’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et je me suis renseigné sur internet de ce qu’on pouvait faire soi-même. Hormis nettoyer la résistance et la tester, c’est tout ce qui était à ma portée.

Cette après midi, ni une ni deux, je me lance. Je désosse complètement l’engin (parois latérales, capot supérieur, bloc boutons). Je trouve enfin cette putain de résistance qui n’est pas du tout là où je la cherchais. Je la démonte tant bien que mal et j’enlève le calcaire qui est dessus. Le plus dur va être de la remonter, car le joint est assez particulier. J’y arrive et remonte le tout.

Au premier abord, je me dis que je n’ai pas fait grand-chose vu qu’il y avait peu de calcaire. Je lance une machine pour voir et ô bonheur !!!! l’eau est bouillante…

Comme quoi un tout petit peu de calcaire peut faire beaucoup d’effet…

Donc désormais, en plus de l’assistance informatique à domicile, je lance mon service de nettoyeur de résistance de lave-linge. Pour les tarifs, tout se négocie.

Laisser un commentaire