Péché Capital – La Paresse

Je me suis dit que je voulais voir si j’avais vraiment le vice dans la peau et pour cela je vais étudier chaque péché capital vis-à-vis de moi.

Dans ce billet, je vais commencer par la paresse.

Paresse : Nom féminin (Latin Pigritia)

  • Répugnance au travail, à l’effort : goût pour l’inaction ; oisiveté, fainéantise
  • Manque d’énergie dans une action ; apathie. Avoir la paresse d’écrire.
  • Lenteur anormale dans le fonctionnement d’un organe. Paresse intestinale.

Si je prends en compte les trois définitions du Petit Larousse citées ci-dessus, je ne crois pas l’être. En effet, je n’aime pas, voir même, ne supporte pas rester à ne rien faire. Cependant, j’avoue que je ne vais pas toujours au fond des choses ou alors je vais faire les choses, mais pas forcément au moment opportun, mais plus quand j’aurais envie de la faire.

Je suis parfois du style à remettre au lendemain ce que je pourrais faire aujourd’hui.

Mai si j’étais réellement paresseux, je ne serais pas en train de créer mon entreprise et ne prendrais pas le risque que tout se casse la gueule à cause de mon inefficacité.

Par contre, je sais que pour lire quelque chose, je suis très paresseux et le fait de m’apercevoir qu’un texte sera long, me coupe toute envie de le lire. La seule exception sera de savoir à l’avance qu’un suspens haletant sera présent. Hormis dans des Romans, cela est assez difficile dans un article, sur internet ou ailleurs… Alors je lis en diagonale quand je suis obligé et parfois je comprends l’inverse ou je passe à côté du sens propre du texte.

Enfin, est-ce que le pénis est considéré comme un organe ? La réponse est oui !!! Alors, je ne suis réellement pas paresseux. 😛 Même si cela reste à prouver. 😀

Laisser un commentaire