Articles for the Month of août 2007

Pour les fans de Disney et de B.O.

Par le biais de lastfm.fr je suis tombé sur le blog d’un petit jeune, Antoine Claudé. J’ai jeté un petit œil rapide sur ce qu’il écrivait puis ce fut finalement le fond sonore qui m’a interpelé. Il met à disposition deux medley des musiques de Disney et je suis tombé sous le charme.

C.R.A.Z.Y.

C.R.A.Z.Y.

Film découvert ce soir parce qu’il n’y avait absolument rien (comme d’habitude) à la télévision ce soir. Il a été offert en DVD à mon homme pour ses 31 ans cet été et nous ne l’avions pas encore regardé.

Un portrait de famille qui dépeint la vie souvent extraordinaire de gens ordinaires à la poursuite de leur bonheur.
De 1960 à 1980, entouré de ses quatre frères, de Pink Floyd, des Rolling Stones et de David Bowie, entre les promenades en moto pour impressionner les filles, les pétards fumés en cachette, les petites et grandes disputes, et, surtout, un père qu’il cherche désespérément à retrouver, Zac nous raconte son histoire…
25 décembre 1960 : Zachary Beaulieu vient au monde entre une mère aimante et un père un peu bourru, mais fier de ses garçons.
C’est le début de C.R.A.Z.Y., le récit de la vie d’un petit garçon puis d’un jeune homme pas comme les autres, qui va jusqu’à renier sa nature profonde pour attirer l’attention de son père.
 

Ce film canadien est très touchant et montre assez bien les difficultés que peuvent rencontrer les homos pour faire leur coming-out. L’acteur principal, Marc-André Grondin joue très bien et est d’ailleurs fort charmant.

Un bon film à voir ou revoir en amoureux.

Dernière ligne droite

J’ai donc immatriculé mon entreprise le 20 juillet 2007 mais en spécifiant bien : « sans activité ». Pourquoi cette précision, c’est tout simplement qu’avant de pouvoir exercer, il me faut un agrément de la Direction départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle de Paris (DDTEFP).

Cet agrément me permettra par la suite de pouvoir faire bénéficier à mes clients de 50 % de déduction d’impôts sur les montants payés et d’une T.V.A. de 5.5 %. Cela leur permet également de pouvoir payer par C.E.S.U.. Enfin, cela me permettra dans le futur, de pouvoir embaucher sans payer de charges sur les salaires, à hauteur du S.M.I.C..

Ce sésame m’est donc indispensable et j’ai enfin pu en faire la demande cette semaine. Si je ne l’ai pas fait avant c’est pour la simple et bonne raison que des erreurs avaient été effectuées par le Greffe du Tribunal de Paris lors de mon immatriculation au registre du commerce. Tout est enfin rentré dans l’ordre.

Il ne me reste plus que deux mois à attendre, délai maximal durant lequel la DDTEFP peut traiter le dossier. Il peut évidemment être rejeté.

Sinon je voulais remercier tous ceux qui m’ont fait parvenir sur mon mail, des logos pour ma future entreprise. Vous avez tous fait preuve de beaucoup d’imagination et je vous en remercie, sachant que vous l’avez fait sur votre temps libre et qu’aucune rémunération ne vous a été donnée. ENCORE MERCI.

Je tiens à vous présenter le logo final et remercier Zigee qui m’a permis de le réaliser. En effet je me suis inspiré à 99 % de son logo original. J’ai dû le modifier un tout petit peu.

2iAD

Pink Tv quasiment gratuite

Pink TV

Alors que la chaîne 100 % Gay et Lesbien a du mal à boucler les fins de mois, faute d’abonnés, un nouveau système d’abonnement va être mis en place dès le 4 septembre.

Aujourd’hui, pour pouvoir recevoir cette chaîne il fallait prendre une option à 9 € par mois, disponible sur la majorité des offres de bouquets satellites, câble et ADSL.

À compté du 4 septembre, la chaîne sera gratuite de 5h du matin à minuit et payante le reste du temps, ce qui correspond à la diffusion des programmes classés X. Le prix restera le même à savoir 9 € par mois. Les abonnés actuels seront automatiquement basculés sur l’offre PinkX.

En mal de téléspectateurs, la chaîne joue son va-tout pour essayer de reconquérir des parts de marchés et donc des revenus publicitaires qui font cruellement défaut aujourd’hui.

Je ne suis pas sûr que le résultat sera à la hauteur de leurs espérances, car il se peut que dans les abonnés restant actuellement, certains ne veuillent pas payer un abonnement à 9 € uniquement pour voir des films de cul.

Aside

Ce soir, j’ai conduit pour la première fois depuis que j’ai le permis. Certes pas très longtemps, mais juste pour me rendre compte qu’il va falloir que je pratique ÉNORMÉMENT pour acquérir une certaine confiance et une certaine technique VIABLE et non dangereuse pour les autres automobiles.

Mon homme était à côté et il n’avait pas l’air très rassuré même s’il ne montrait pas toute son anxiété. J’ai bien vu qu’il n’était pas rassuré ce que je comprends amplement vu que c’était sa voiture, quelle est toute neuve et que c’était ma grande première depuis le permis.

Entre une priorité à droite que j’ai zappé complètement, des ralentissements aux intersections beaucoup trop prononcés, des accélérations beaucoup trop lentes, un rangement en bataille foiré, un calage en rentrant dans un parking et d’autres dont je ne me rappelle plus, je pense que j’aurais été purement et simplement recalé ce soir si j’avais passé mon examen.

Je crois que je vais devoir lancer un blog spécial conduite, qui préviendra la population de mes futures sorties.

Aside

Alors que Free annonçait il y a quelques jours un partenariat avec Deezer.com qui se clamait haut et fort être le premier site de musique à la demande gratuit, illimité et légal, Universal Musique a lancé la contre-offensive.

En effet, ces derniers, qui se sont alliés à Neuf Cegetel, ont demandé à ce que tous leurs titres soient retirés du site, argumentant qu’aucun accord n’avait été signé.

Pour Deezer.com, cela devait se passer sans encombre puisqu’ils avaient signé un contrat avec la SACEM, détentrice des droits d’auteur en France.

Intimidation ou réelle volonté d’Universal à bloquer la route à Deezer.com et donc à Free ?

Mon incroyable fiancé… Sans aucun doute

Le "Ô" RestaurantCe soir restaurant huppé avec mon homme et deux amis sur une péniche à Levallois. L’« Ô » nous accueil dans un superbe cadre avec vu sur la Seine. La décoration est moderne et sobre.

En arrivant, nous apercevons Julien Courbet à une table puis Laurent Ournac qui s’installera à une autre table un peu plus tard.

Le deuxième monde

Ne vous est-il jamais arrivé de prendre le métro parisien et de vous croire à cent mille lieues de Paris ? À force de voir ce gentil capharnaüm, on peut rapidement y perdre la tête.

À la base vous y allez par commodité, car il est vraiment plus simple de l’utiliser pour se rendre d’un point A vers un point B. Sauf que cela se transforme souvent en une vraie expédition.

Pourtant dès le début, vous êtes plutôt content, car l’accueil vous parait chaleureux avec ces musiciens d’Amérique Central qui jouent de la flûte de pan. Vous prenez même le temps de les écouter. Et puis d’un coup, pendant que vous êtes là, le regard perdu dans vos pensées, un petit objet attire votre attention. Vous vous dites que non, ce n’est pas la chose à laquelle vous pensez, et malheureusement si : un Tampax usagé. Là, vous commencez à regarder de manière plus approfondie et vous vous apercevez que finalement tous les recoins sont remplis d’immondices.

Dans le dégoût, vous commencez à reprendre votre trajet en ne pensant plus qu’à examiner tous les couloirs. Vous arrivez sur le quai après avoir regardé 5 minutes le plan en vous demandant quel serait le trajet le plus cours et, vous attendez votre rame de métro. Vous constatez avec effroi que les voix sont encore plus dégueulasses que les couloirs quand soudain un nouveau bruit attire votre attention. Vous levez la tête et voyez, avec soulagement, que cela vient d’en face, où une espèce d’ornithorynque est en train de beugler avec sa bouteille de « villageoise » à la main. Et oui, malheureusement le métro est devenu un domicile fixe pour les SDF.

On pourrait croire que c’est un jeu, mais en se rappelant d’autres souvenirs on se demande si tous ces gens ne sont pas atteins de zoopathie à force de ne plus voir la lumière du jour.

Votre métro arrive enfin et vous vous précipitez vers une place assise en dur pour ne pas devoir vous lever en cas d’affluence. Comme vous êtes plus jeune et plus prompt que la petite vieille et bien vous avez réussi à vous asseoir avant elle, tout en vous défonçant le creux poplité. Mais ce n’est pas grave, car vous allez enfin pouvoir penser à autre chose et vous assoupir durant le trajet.

Votre périple commence et force est de constater que sur la station suivante et passim, les mêmes tableaux que précédemment se reproduisent. Et puis tout d’un coup, en plein milieu d’un tunnel, le métro freine brusquement et la lumière se coupe. Pas complètement, heureusement, et il n’est donc pas nécessaire d’être nyctalope. Vous commencez à vous demander ce qu’il se passe quand, au bout de 5 minutes, le conducteur se décide enfin à vous annoncer que suite à un problème technique, le courant a dû être coupé et qu’il va falloir attendre.

Vous essayez de trouver un côté positif dans l’histoire en vous disant que vous êtes assis et que vous allez pouvoir « dormir » un peu en attendant. Sauf que vous commencez à avoir un sérieux doute. Une odeur fort désagréable commence à vous monter au nez. Discrètement, vous essayez de vous rapprocher de votre aisselle en espérant qu’il ne s’agit pas de vous et constatez avec effroi que le remugle est à côté de vous.

Dans un élan de bonté, vous décidez alors de proposer à la vieille dame votre place assise en lui prétextant que vous ne l’aviez pas vue. Vous vous croyez enfin sauvé quand vous sentez quelque chose vous frôler. Votre regard se tourne et vous apercevez alors une chagasse qui vous regarde avec son plus beau sourire, pensant que vous êtes venu spécialement pour elle. Votre cœur ne fait qu’un tour, mais vous ne pouvez plus vous échapper, la rame étant bondée.

Vous priez alors de toutes vos forces pour que ce problème technique soit réparé. Et là, ô surprise, la lumière revient, le métro redémarre et vous atteignez enfin la prochaine station où vous vous précipitez pour sortir de l’enceinte du métro.

Une station Vélib’ est juste en face, vous finirez ainsi.

Concours Shoppenboys

Comme vous le savez peut être, j’étais anciennement directeur de magasin pour la chaine CELIO. Je me tiens donc régulièrement au courant de ce qu’il se passe pour cette marque que j’affectionne particulièrement.

Il y a de cela plusieurs années, ils avaient créé l’évènement en lançant le Buzz des Shoppenboys. Lors d’ouverture de magasin, vous trouviez dans celui-ci une brochette d’hommes à votre disposition, vous permettant d’avoir un modèle pour faire des achats pour d’autres personnes. Ces dames pouvaient alors demander aux Shoppenboys d’essayer les vêtements pour avoir un aperçu du rendu final, de la coupe et de l’association des couleurs. L’accueil des clients avait été des plus favorables et ils ont ainsi sévi à travers toute la France.

Aujourd’hui, Celio relance le Buzz en créant un concours. Les internautes étaient invités à se produire dans une vidéo où ils devaient être en caleçon et danser sur une musique spécialement réalisée pour l’occasion par Celio.

L’envoi de ces vidéos est désormais terminé et la seconde phase du jeu est actuellement en cours ici. Il faut voter pour la meilleure vidéo. Je dois bien avouer que parmi les participants, il y a de purs beaux gosses qui sont, qui plus est, en caleçon. Un vrai bonheur pour les yeux.

Je vous laisse aller mater, voter pour votre vidéo préférée.

Aside

Deezer.com, premier site d’écoute de musique à la demande sans aucune restriction, est désormais accessible à tous les Freenautes directement depuis le site www.free.fr.

Ce service leur permet d’accéder gratuitement, de façon illimitée et légale à des centaines de milliers de titres de tous genres musicaux, de tous les catalogues, sans exclusivité.

1er service de musique à la demande gratuit et illimité

Grâce à ce service, les Freenautes peuvent écouter gratuitement, instantanément et de façon illimitée toutes les musiques de leur choix, et ce, sans aucun téléchargement. Les titres peuvent être écoutés à volonté sans limitation du nombre de postes d’accès ni de limitation dans le temps. De plus, avec Deezer.com, ils bénéficient d’un espace d’hébergement gratuit : les Freenautes peuvent créer leurs propres playlists de musique.

Ce service est simple d’utilisation : il ne nécessite l’installation d’aucun logiciel particulier. II est accessible à tous les Freenautes, quelque soit leur équipement de connexion à Internet. Il fonctionne avec tous les systèmes d’exploitation (PC, Mac, Linux… ).

Ainsi, les Freenautes peuvent désormais écouter en ligne tous leurs titres préférés, accéder à leurs playlists et partager leurs musiques.

Un accès à un catalogue couvrant l’ensemble des genres musicaux

Avec ce nouveau service proposé par Deezer.com, les Freenautes peuvent, grâce à un catalogue de plusieurs centaines de milliers de titres enrichis quotidiennement, écouter en toute liberté tous les styles musicaux.

Un service gratuit accessible à tous les Freenautes Haut Débit

Ce nouveau service est proposé gratuitement à tous les Freenautes connectés en Haut Débit (anciens et nouveaux abonnés). En cas de résiliation, le service ainsi que les playlists restent accessibles à l’utilisateur.