Articles for the Month of juillet 2006

Compte à rebours Final

Et voilà, c’est la dernière fois que je vous parlerais de Celio. A la seconde où j’écris ces quelques mots, je pars pour la dernière fois sur ce magasin Boulevard Saint-Michel. L’émotion me guette à chaque instant et c’est avec les yeux mouillés que cette journée va débuter.

Au revoir Celio. Merci pour tout ce que vous m’avez apporté et appris. Grâce à vous je n’en serais jamais arrivé ici. C’est avec un très grand regret que je vous quitte mais je n’oublierai jamais tous ces bons moments passés ensemble.

J – 3 ….

Des regrets ? Aujourd’hui non dans tous les cas. C* m’a tout apporté et m’a permis d’être là où j’en suis maintenant. Je suis arrivé là-bas par hasard pour un job d’été et 6 ans après j’en ressors grandi.

J-4 …. une évolution dans le style

Dernière « bascule » que je fais chez C* avec la mise en place de la nouvelle collection aujourd’hui lundi. C’est là où je me rends compte de l’évolution des styles durant ces 6 dernières années. Celio est passé d’une année à 4 collections à une année avec des arrivages toutes les semaines. Avant, les hommes ne cherchaient pas à être à la mode mais voulaient un habit pratique qui puisse passer partout et où ils savaient le trouver facilement. Celio fonctionnait quasiment que sur les basiques et avait peu d’offre de produits fantaisies. Aujourd’hui c’est totalement l’inverse.

J – 5…

Ce soir je faisais pour l’avant dernière fois la synthèse hebdomadaire des événements de mon magasin. Ainsi, chaque dimanche soir j’envoyais à ma Directrice Régionale un mail avec les explications des réussites ou échecs de la semaine. Les actions correctrices prévues, etc…J’ai également convié certaines personnes à venir prendre une coupe samedi, lors de ma dernière journée, pour célébrer mon départ.

A ce moment, j’ai ressenti pour la première fois de l’émotion, en me disant que je tournais la page de 1/4 de ma vie. Que Celio avait été mon premier vrai job hors ceux d’été.

Bref, j’ai de la tristesse de tourner cette page.

Renault + Haribo = Twingo

Je suis allé faire un petit tour sur les Champs Élysées cette après midi pour regarder passer le Tour de France et je suis rentré par hasard dans le Show Room Renault. Et là je tombe sur quoi ? Ça :

Une Twingo recouverte entièrement de Fraises Tagada. Et je vous confirme que se sont des vraies car vous avez l’odeur qui va avec et certaines sont un peu abîmées et l’on voit l’intérieur. Le service de sécurité est d’ailleurs très rapproché pour éviter que la voiture ne soit mangée.

J – 6 …..

Le plus dur est derrière. Il ne reste plus qu’une dernière ligne droite et une page de 6 ans se terminera…

Et de 11 !

Que ça fait du bien. Aujourd’hui était mon premier jour de repos depuis le 26 juin. Entre la préparation des soldes et les soldes, je n’ai plus eu une minute à moi. Mardi 27 juin, veille de début de liquidation on a passé toute la journée à tout mettre en place mais réussi le tour de force de partir à 20h50 pour aller regarder le match contre l’Espagne. D’ailleurs ce fut un vrai plaisir que de le regarder. Le mercredi levé à 6h du matin car il restait quand même deux ou trois petites choses à faire au magasin pour une ouverture à 9h. La journée s’est bien passée même si elle fut moins importante que prévue. Je suis rentré chez moi à 20h complètement exténué mais impossible de dormir le soir et à 1h30 du matin je voyais toujours le réveil que je vis ensuite à 6h30 !!! Le jeudi matin je suis arrivé à 9h00 complètement mort au magasin à tel point que je faisais et disais n’importe quoi aux clients. Je suis parti à 18h30 tellement je n’en pouvais plus. J’ai enfin réussi à dormir dès 22h et jusqu’à 8h non stop. Le vendredi la même chose soit de 9h à 21h au magasin avec la nouvelle où le samedi matin il me faudrait venir plus tôt car on devait changer pleins de choses. Je me suis donc ramené à 7h30 pour mettre tous les tee-shirts devant car vu le climat, ils se vendraient mieux que des gilets !!! Je me suis barré à 19h30 mais cette fois en pleine forme pour aller voir les brésiliens se prendre une dérouillée par les bleus. Dimanche, enfin une « grasse » matinée car début du boulot à 12h jusqu’à 19h30. Lundi on se refait un petit 9h – 20h, mardi et mercredi la même chose, histoire d’être sur de bien y prendre gout. Au total sur ces 10 jours, cela fait la modique somme de 97.5h soit 2.78 semaine de travail à 35h !!! C’est beau que d’être cadre.

Et ce matin, à 9h30, le téléphone fixe de l’appartement sonne et me réveille car un monsieur s’est trompé de numéro. Bien évidemment, il me sera impossible de m’endormir et donc à 9h45 je me lève définitivement. J’en aie profité pour aller chercher des documents nécessaires à H. pour créer mes contrats. Un petit tour chez le dermatologue histoire d’avoir une gueule qui ressemble à autre chose qu’une calculatrice (merci le stress) et enfin petit tour chez Space hair pour raccourcir ma touffe de cheveux.