Explications

Depuis le décès de ma grand-mère, beaucoup de choses se sont passées dans ma tête et autour de moi. Je me suis éloigné de mon homme et avais une certaine « difficulté » à être affectueux avec lui. Le problème c’est que lui a enchaîné directement en me disant tous les jours que je l’aimais moins, qu’il y avait un problème, etc… J’avais beau lui dire que tout ceci était en relation avec le décès, il ne voulait rien savoir et me répondait toujours la même choses.

Ceci a pris beaucoup plus d’ampleur dès vendredi et surtout samedi. Comme je l’ai dit, je suis allé flyer toute la soirée et je n’ai donc pas pu lui téléphoner. Là il est parti dans une crise et m’a raccroché au nez. Bref, Le lendemain je n’étais pas sur Paris mais en province pour un anniversaire familiale et donc nous ne nous sommes pas vus. Le soir, je l’appelle et là il recommence avec ça sans vouloir écouter une seule seconde ce que je lui dis. Je lui rappelle qu’hormis le fait du décès, je n’ai pas pris un seul jour de vacances depuis fin octobre et qu’il y a eu Noël, les soldes et la mise en place de la nouvelle collection ce qui est très fatigant physiquement et psychologiquement. Actuellement je suis complètement HS et il le sait car je suis tout le temps mort de fatigue. J’en parle tout le temps et de toute façon c’est très simple à voir puisque quand quelque chose ne va pas, je marque immédiatement du visage avec des plaques rouges et je fais des poussées d’acné. Depuis que nous sommes ensemble, je n’ai jamais eu autant de marques qu’actuellement. Même une calculatrice a moins de boutons que moi. La dermatologue me l’a toujours dit : c’est dû au stress. Bref, malgré tous ces signes il ne veut rien savoir et remet en question n’importe quel sentiment.

Lundi matin, alors que j’arrive à mon travail, il me rappelle et me dit qu’il ne va pas rester comme ça et qu’il ne va pas souffrir pendant des semaines. C’est simple, soit je suis plus affectueux, soit on arrête immédiatement. Il n’y a pas de milieu. Je fonds en larme et je raccroche. Et moi, quand on commence à me parler comme ça, j’ai une réaction de défense qui est de me protéger et donc de commencer à penser au pire. C’est ce que j’ai fait et j’ai commencé à tout remettre en question par rapport à notre relation. Je me suis posé la question à savoir s’il n’avait pas raison et que je m’éloignais pas réellement de lui. A force d’y penser je m’en suis convaincu. Et maintenant je suis incapable de réfléchir à quoique ce soit. Je suis totalement en train de me détacher de lui et je ne sais pas ce que cela va donner. Il y a encore une semaine tout allait bien et aujourd’hui nous sommes à la limite de la rupture.

Laisser un commentaire