Mais bien sur

Il y a deux jours je suis allé manger avec R., mon meilleur ami, qui souhaitait avoir mon point de vue sur la relation qu’il entretenait depuis bientôt huit mois avec C. son homme. Depuis déjà un petit moment leur couple battait de l’aile et la confiance avait disparu complètement du côté de R. Je lui confirmais les mêmes soupçons et lui indiquais que pour moi cela faisait sûrement longtemps qu’il était cocu. Bref, après un bon repas au Quincambosse et un verre au Tropic nous nous séparâmes.
Hier soir, je reçu un appel en pleur de R. qui me dit qu’il avait enfin la preuve de l’adultère car il venait de retrouver dans la poubelle deux capotes usagées (C’est déjà pas mal qu’il y ait des capotes). Après une bonne heure de palabres nous décidâmes de nous retrouver sur Châtelet à 0h45. Une fois ensemble nous nous mîmes à chercher le pourquoi de la chose. Après trois bonnes heures, nous partîmes pour aller retrouver C. à son travail pour avoir des explications. Celui-ci est barman dans une boite à la mode de Cathy Guetta à coté des champs-élysées. Les videurs ne nous laissèrent pas entrer et pour attendre la sorti de C. nous nous dirigeâmes au Queen où il se mixait une bonne musique mais avec une clientèle Hétéro. A 5h30 je décidais de partir et de rentrer à pied quand R. décidait d’aller retenter sa chance pour voir C. Même scénario… Ils se retrouvèrent enfin mais R. ne dit rien jusqu’au retour à leur appartement. (R. avait mis les capotes en évidences et voulait voir la réaction de C.)
Ce dernier entra et resta très silencieux. Après une dizaine de minutes ils décidèrent de s’expliquer. Le motif invoqué fut une non réponse en disant qu’il n’avait rien à dire et que de toute façon ce n’était pas ce qu’il croyait. R., dégoûté m’appela et me demanda de venir le rejoindre pour discuter et le soutenir. Il était 10h quand je suis parti de chez moi et cela faisait à peine 2h de sommeil. Arrivé chez R., j’entra et je vis C. qui dormait tranquillement comme si de rien était.
R. m’expliqua tout ce qu’il s’était passé durant mon absence et me dit qu’il voulait que je l’aide à préparer les affaires de C. pour le mettre dehors. A 14h, C. se réveilla et vit R. entrain de faire les sacs. Moi ayant refusé de l’aider je suis resté spectateur de leur scène d’engueulade (je me faisais tout petit tellement j’étais mal à l’aise). Pour calmer les esprits je pris C. à part pour avoir quelques explications qu’il me refusa et m’indiqua également que ce n’était pas ce que je pensais.

Je vous pose la question : à part niquer, que peut-on faire avec capotes ???? J’ai bien penser à des ballons d’eau mais je n’y crois pas… lol

Laisser un commentaire