Articles for the Year 2003

Saint Sylvestre

Vous faites quoi pour le réveillon du 31 décembre ? Moi je passe toute la journée à Disneyland Paris jusqu’au 12 coups de minuit. Feu d’artifice avec Mickey qui s’envoie en l’air et ensuite direction maison des parents de mon bébé où l’on mange et l’on boit jusqu’a rouler par terre. C’est cool non. Lol

Vacances

Enfin un peu de vacances. Ca va faire beaucoup de bien. Ne rien faire pendant que vous tous serez entrain de bosser durement. Franchement je vous plaints tous mais c’est comme ça. Tant pis pour vous. 😉

Le monde à l’envers !!!!

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Il y a 3 jours je vous parlais de la morosité des français quant aux achats de noël. En général, dès le 26, nous assistons à une grosse fréquentation pour échanger les articles qui ne plaisent pas, changer les tailles, etc… Aujourd’hui, nous avons ce flux habituel, mais nous avons surtout eu un boum des achats. En effet, aujourd’hui nous réalisons + 196 % en comparaison à l’année dernière. Et pourquoi me direz-vous ? Et bien tout simplement parce que, ceux qui ont eu de l’argent pour noël sont venus le dépenser tout de suite, et surtout, parce que ceux qui n’avaient pas d’argent pour faire des cadeaux, viennent dépenser celui qui leur a été offert la veille. Ceci est tout nouveau comme comportement de masse. Les clients eux-mêmes nous le disent. Ce n’est à plus rien y comprendre.

Joyeux Noël

Je vous souhaite tous de joyeuses fêtes de Noël, en espérant que tout se passera bien.
Et puis si vous avez été gentil, vous serez très gâté par le Papa Noël.

Je vous fais à tous une petite bise.

-20, -30 et -50 %

Et non, ce ne sont pas les nouvelles réductions que vous pouvez trouver chez Celio mais les performances de beaucoup de chaînes commerciales en comparaison à l’année dernière. Personne n’a jamais vu un mois de décembre
aussi catastrophique. Carrefour : -8 %, Celio : -15 %, Tati : -20 %. Seules certaines exceptions arrivent à tirer leur épingle du jeu. L’année 2003, en générale, sera à oublier.

Il fait beau :)

Vu le soleil qu’il fait, je crois qu’il vaut mieux aller se ballader que de rester renfermé.

 

Fait beau

Se changer les idées

Depuis le premier décembre, je travaille six jours sur sept à cause de la période festive. Vu les résultats catastrophiques du mois de décembre, je me demande si tout ce temps sert bien à quelque chose. Bref, il faut bien se changer les idées de temps en temps. C’est pourquoi, hier soir mon magasin a organisé une petite soirée entre collègues d’autres magasins Celio du quartier. (Rivoli, Forum des halles, Strasbourg St Denis …) Le directeur régional était convié pour cet apéritif et repas. Tout s’est terminé vers 23h30 car malheureusement tout le monde travaillait aujourd’hui dimanche. Moi j’ai enchaîné directement avec le Dancefloor au Bazooka, organisé par la Glam As You. Le champagne coula à flot de nouveau. J’avais déjà bien entamé la soirée, elle s’est bien continuée. Pour une fois que j’étais là en tant que client, il fallait bien en profiter. Ca fait d’ailleurs très drôle de ne pas être là en tant qu’acteur de la soirée. Ils ont bien essayé de me détourner pour que je participe à la soirée mais j’ai tenu bon. Vers deux heures du matin, j’ai décidé de partir avec V. qui habite à coté de place de Clichy. Un taxi pour deux, c’est plus économique. Elle me dit qu’elle en a réservé un pour deux heures quinze. Très bien, nous allons attendre. Deux heures vingt cinq, toujours rien. Nous appelons, le numéro indiqué lors de la réservation et on nous apprend que notre taxi vient juste de charger quelqu’un d’autre. Bon, on nous propose de nous en envoyer un autre. Nous acceptons et attendons les huit minutes annoncées. Évidemment : Rien !!! Nous rappelons, bla bla bla, nous prenons finalement un taxi libre qui arrive devant nous après plus de trente cinq minutes d’attente. Résultat, en partant du marais pour deux heures, je suis arrivé chez moi une heure plus tard, où normalement en taxi, cela me prend à peine dix minutes. Vive les centrales de réservation. Surtout que le numéro où il faut rappeler est en 08 et donc hors forfait… Ils auront gagné tout de même un peu d’argent. Enfin, à peine arrivé chez moi, je branche immédiatement mon portable qui n’avait plus de batterie pour envoyer un message à mon bébé. Et là je reçois trois messages incendiaires de sa part car je ne suis pas rentré chez moi :
« MERDE FAIS CHIER CA ME GONFLE. A+ »

Je lui avais dit dans la journée que je n’avais plus de batterie. Comme il n’arrivait plus à me joindre, il s’est énervé et voilà le résultat. Ca fait toujours plaisir de lire ceci. Enfin je le connais pour savoir qu’il s’énerve rapidement et pour un rien. Au final, c’est moi qui aie passé une sale journée à déprimer un peu parce que je n’avais pas été gentil avec lui. N’empêche que je l’aime de plus en plus.

Bazooka

Samedi soir à partir de 22h30, aura lieu au Bazooka, le dernier Dance Floor de l’année 2003. Comme d’habitude toute la petite équipe de la « Glam As You » sera là pour divertir, et vous faire passer une très bonne soirée. Les DJ’s résidents de la Glam As you seront là pour vous remixer tous vos hits préférés. RDV au bar.
PS : je ne serai présent que pour un petit moment car Noël oblige, je travaille dimanche.

Méfiez-vous des pâtes.

Hier, alors que je faisais ma vaisselle de la veille, j’ai nettoyé le couvercle d’une casserole où j’avais fait cuire des pâtes. Sauf que, comme je n’avais pas fait tremper celui-ci auparavant, des pâtes ont séchées dessus. Lors de mon nettoyage, j’ai réussi, avec l’éponge, à enlever tout ce qui restait, sauf une pâte. A force de frotter, ceci m’a énervé car elle ne voulait pas partir. Alors, avec mon ongle du pouce, j’ai gratté. Et là, Horreur !!!! Cette putain de pâte sèche s’est glissée entre mon ongle et ma peau, en s’enfonçant d’un demi centimètre. Vous n’imaginerez même pas comment j’ai pu souffrir le martyr. J’ai enlevé la pâte et depuis je ne peux plus me servir de mon pouce tellement j’ai mal. Je n’arrive même plus à fermer les boutons de ma braguette !!!
Pour l’info, il s’agissait de tagliatelles.

Putain de finale…

Victoire

Depuis le 13 juillet 1998, je n’avais jamais été autant stressé par une finale sportive. Hier avait lieu la finale de la coupe du monde féminine de Handball. Je tombe dessus par hasard au tout début du match et je vois qu’après peu de temps, les françaises sont déjà bien en retard avec 5 but de différence. Je zappe et vais faire un tour sur le journal de Claire Chazal qui nous rebat les oreilles pendant 45 minutes sur l’arrestation de Mr Hussein. A la fin cela me gonfle tellement que je re-zappe et retombe sur les 2 dernières minutes de la finale. Et là, le score a bien changé. Les commentateurs indiquent qu’à 7 minutes de la fin les françaises étaient menées de 7 buts et qu’elles sont en pleine réussite. Il ne reste que 2 minutes à jouer et seulement 3 buts de retard. Et hop, un but, il ne reste qu’une minute, et hop un deuxième but 30 secondes de jeu et … mince les hongroises récupèrent, tirent, arrêt de la française qui relance de suite vers le but adverse. Il ne reste que 10 secondes pour égaliser et aller en prolongation. Une française, arme et va pour tirer quand : faute d’une adversaire, carton rouge et penalty. Sauf que : le temps est écoulé. La règle est simple : le penalty sera tiré et : soit nous marquons et nous allons en prolongation, soit on échoue et le match est perdu. Une feinte, deux feintes et …. BUT !!!!!!!!!! Les hongroises s’écroulent alors que 7 minutes plus tôt elles étaient quasiment championnes du monde. 5 minutes de repos passent. Les françaises engagent. 5 minutes de prolongation, puis 5 autres. 2 minutes 30 passent et déjà 3 buts pour les françaises. Les hongroises marque de nouveau puis s’écroulent psychologiquement. Les françaises marquent un 4eme but, le chrono atteint les 10 minutes. C’est GAGNE !!!! Putain, mon coeur a failli lâcher. C’était trop beau à voir.